Intention sexuelle le sexe fairy tail

intention sexuelle le sexe fairy tail

Natsu se releva en riant: C'est pas un loup que tu devrais être, mais un lapin. Bordel, dès que tu n'es pas en fonction, tu passes ton temps à baiser. Il n'y a rien de mal à aimer prendre du bon temps. Et je suis sûr qu'avec elle, je pourrais en prendre beaucoup. Natsu sortit du ring: Je vais vous laisser, il va être l'heure pour moi de faire ma ronde. Tu devrais aller voir le vieux avant d'y aller.

Parle avec lui du futur entraînement aux combats pour les loups soumis. Je crois que tu ferais un bon professeur, ainsi que Grey, Erza et Gajeel. Après tout, vous êtes les meilleurs soldats. Natsu rougit de plaisir sous le compliment: Un cours de défenses pour les loups soumis?

C'est vrai que ça ne pourra pas leur faire de mal. J'y vais de ce pas. Lucy se tourna vers le blond en retirant lentement sa veste, dévoilant une brassière qui mettait en valeur son imposante poitrine et sa taille svelte.

Lucy sourit en sentant l'excitation de son partenaire d'entraînement: Alors, tu ne m'as pas répondu. Tu as confiance en toi jusqu'à quel point? Sting eut un sourire carnassier en se mettant en position: Au plus haut point et à tous les niveaux. Tu veux que je te le prouve? Lucy approcha son visage tout près du sien en libérant ses membres: C'est tout ce dont tu es capable, blondinet? Sting inversa rapidement leur position, se retrouvant entre les jambes de la blonde.

Il bougeât son bassin lentement contre elle, lui faisant ressentir son envie: Tu me donnes une autres chance?

Lucy enserra ses jambes autour du bassin du jeune homme et échangea encore leur position, d'un coup de hanche. Elle bougea sur lui. Ca doit pouvoir se faire, mais attention à ne pas la gaspiller. Dans son excitation, sting déchira les vêtements de la blonde.

Il lui griffa les cuisses alors qu'elle ondulait lentement du bassin sur lui. Elle arrêta tout mouvement et lui saisi la gorge en grondant: Ne laisse pas de marque sur moi, tu n'en n'as pas le droit, c'est clair? Je ne t'appartient pas! Lucy lui arracha son caleçon et s'empala sur son sexe dressé en gémissant: Maintenant, montre moi de quoi tu es capable. Sting la saisi par les hanches et releva le bassin à sa rencontre alors qu'elle se soulevait légèrement.

Il alla vite, s'enfonçant violemment et rapidement en elle alors quelle gémissait. En quelques instant il joui et s'effondra au sol alors qu'elle se relevait lentement. Lucy leva un sourcil: Vu ton assurance, je pensais que tu me ferais prendre mon pied, mais visiblement, tu ne pense qu'à prendre le tien.

De plus, tu ne tiens pas la distance. Natsu a raison, tu es un vrai lapin. J'ai besoin de courir un peut pour évacuer ma frustration par ta faute. Elle se transforma en une magnifique louve au pelage crème et sorti après avoir à nouveau grogné après Sting qui avait encore tenté de la retenir.

Quand elle revint au bout d'une heure de course effrénée, elle prit une douche et alla trouver Sting dans sa chambre. Lucy grogna en montrant les dents: Ne joue pas au petit chef avec moi, tu pourrais le regretter. Sting grogna à son tour: Pourtant je suis sûr que c'est ce qu'il te manque. Un mâle pour te mâter. Ce qu'il me faut, c'est une bonne baise. Mais si tu préfères discuter, je peux toujours aller trouver quelqu'un d'autre.

Se genre de scène se répéta souvent pendant l'année écoulée. Et même si ni Lucy, ni sa louve n'étaient vraiment satisfaite physiquement, au moins, on la laissait enfin tranquille. Et quand Sting essayait un peut trop de prendre l'ascendant sur elle, il lui suffisait d'un petit combat sur le ring pour le remettre en place. Nous nous trouvons d'ailleurs un an plus tard, à nouveau dans la salle de sport.

Lucy et Sting se faisaient face sur le ring et toute la meute était venu assister à ce combat bien que routinier. Ils savaient tous que le blond allait rapidement mordre la poussière une fois de plus. Mais c'était simplement une nouvelle occasion pour eux de se moquer de lui. De toute façon, il ne méritait absolument pas la jeune femme. Makarov, Bixlow, Ever, Fried et Luxus entrèrent, alors que certains discutaient pendant que Lucy s'échauffait tranquillement avant le combat.

Gajeel donna une grande claque dans le dos du blond: Alors, t'es pas au niveau et elle t'a déjà castré? Elle prend son pied, je suis le meilleur, t'inquiète. Parce que sans vouloir te vexer, je l'avais pas vu autant sur les nerfs depuis le départ de Fried, et elle ne couchait pas avec lui, il me semble. T'es sûr que t'es aussi doué que tu le dis? Non merci, Jellal sait me faire prendre mon pied, lui.

Toi, par contre, je ne suis pas sûre vu l'humeur de Lucy. Bordel, je savais pas qu'on pouvait être aussi frustré que ça. Mon loup a du mal à être dans la même pièce qu'elle, tellement sa louve est sur les nerfs. Sting serra les poings de colère, alors que tous s'esclaffaient, car lui comme tous les autres savaient que le second lieutenant est gay.

Dans un mouvement d'humeur, le blond se jeta en grognant sur la jeune femme afin de la gifler mais elle esquiva facilement l'attaque, en riant devant le visage rouge de colère du jeune homme.

Fried sourit en voyant son amie immobiliser le blond au centre du ring: Elle est formidable, n'est ce pas? Luxus observa la silhouette de la blonde, toujours de dos, et quand il ressentit l'aura de dominance de sa louve, son loup fut aussitôt aux aguets, ainsi qu'une certaine partie de son corps qui se dressa instantanément. Lucy se redressa, libérant enfin son adversaire: J'en ai vraiment plus qu'assez de se petit jeux entre nous. Le jour ou tu arriveras à me faire prendre mon pied mieux que mon vibromasseur, je te laisserai peut être dire quelque chose sur mes activités, mais en attendant, apprends à rester à ta place.

Tu ne m'es vraiment d'aucune utilité. C'est terminé cette histoire. Je veux bien remplacer ton vibro moi, si tu veux. Je te garanti que tu ne le regretteras pas. Lucy ricana sans détourné le regard de son adversaire qui tremblait maintenant de colère et avait du mal à conserver forme humaine: Si t'es aussi peut doué que lui, je préfère en rester à une valeur sûre. Tu es beaucoup trop proche de lui! J'ai le droit de me poser des questions sur ce que tu fais quand tu restes aussi tard avec lui, non?

Ce que je fais avec Gajeel ne te regarde en rien. Il va quand même falloir que tu imprimes un jour, qu'on n'est pas un couple toi et moi. C'était juste un arrangement entre nous. Je ne ressent rien pour toi. Et pour ce que ça vaut, je pourrais très bien coucher avec Gajeel, Natsu et Grey en même temps que tu n'aurais rien à y redire. C'est clair maintenant dans ta petite tête ou tu es vraiment le cliché du blond con?

Les trois hommes cité s'entre regardèrent et dirent d'une même voix en levant la main: C'est bon pour moi. Si à trois vous n'arriviez pas à satisfaire une seule femme, je pense qu'on serait tous en droit de s'inquiéter.

Quoi que, même trois Sting ne pourraient me satisfaire. Hé, nous compare pas à lui, tu veux? On est pas comme lui. Toutes celles qui sont sorties de mon lit avaient pris leur pied. Je saurais très bien m'occuper d'une femelle telle que toi. Parce que j'ai l'air aussi stupide? J'ai pas encore envi de mourir, moi. Ce qui ne semble pas être le cas de ton blondinet.

Lucy plissa les yeux: Ce n'est pas mon blondinet. Surtout, s'il y en a une qui le veut qu'elle n'hésite pas. Elle se pencha vers le blond, qui avait des poils qui commençaient à recouvrir ses bras, offrant sans le savoir, une très belle vue à Luxus sur son postérieur. Tu ne sais pas te contrôler Sting? Faut-il que quelqu'un te donne des cours pour t'apprendre à nouveau à ne pas te transformer à tout bout de champs? Sting, pour que je puisse te considérer comme tel, il aurait fallu que tu sois doué.

Hors, ce n'est pas le cas. Tu veux que je baise ici et maintenant avec le premier venu pour te prouver le contraire? Luxus s'approcha immédiatement du ring: Je suis le premier venu, je peux te rendre se service si tu veux. Lucy se tourna vers lui, mais ses yeux furent attiré par une tignasse verte quelques mètres derrière lui.

Son visage s'illumina d'un grand sourire et elle sauta par dessus le grand blond sans vraiment le voir, pour atterrir dans les bras de son ami aux long cheveux vert. Fried la serra dans ses bras en la faisant tournoyer et murmura à son oreille: Tu m'as tellement manqué ma chérie. Lucy lui donna un coup dans l'épaule: C'est de ta faute, tu n'avais qu'à revenir plus vite!

Si tu avais été là, je n'aurais pas eu besoin de cet abruti. Sting se redressa, blessé et humilié en plus de se faire maintenant royalement ignorer: Tu sais ce qu'il te dit l'abruti, connasse? Lucy fit un vague geste de la main sans se détourner: Non, et je m'en contrefou! Va donc bouder dans ta chambre et laisse moi tranquille. Elle pris la main de son meilleur ami. Je veux que tu me racontes tout ce qu'il t'est arrivé pendant ces cinq ans. Il faut aussi que tu me présentes ton copain. Lucy se tourna vers lui et observa son visage barré d'une cicatrice qui semblait récente: Wouahou, c'est vrai que t'es un beau morceau.

Elle tourna autour du blond, le regardant d'un air appréciateur alors que lui était halluciné de son attitude.

Fried, mon choux, alors là, je te tire mon chapeau. C'est un très beau spécimen. Fried et tous ceux qui connaissaient le petit-fils de leur Alpha se retenaient de rire devant l'air ahuri qu'il avait. Lucy rit en se tournant vers le vert: Fait attention, chéri, je pourrais essayer de te le piquer celui-là.

Puisque vous venez de vous retrouver depuis tant d'années, je vous laisse une semaine de congé pour tout vous raconter. Lucy sourit en sautant dans les bras de son ami qui la réceptionna comme une princesse: Tu m'emmènes dans ta chambre? Fried rit en l'emmenant vers ses appartements, laissant tous les autres en plan: A tes ordres, princesse!

Ils entrèrent dans la chambre du jeune homme, il lâcha la jeune femme sur son lit et s'allongea immédiatement a ses côtés en la prenant dans ses bras. Fried soupira de bonheur: Alors, et si tu me racontais ce qu'il c'est passé avec le petit blond pour qu'il mérite des paroles aussi dur que ce qui tu lui as dit?

Je suppose que le vieux t'a dit que j'entretenais une espèce de relation avec lui depuis près d'un an? Oui, mais si tu étais si peut satisfaite, je ne comprends pas pourquoi tu ne l'as pas viré plus tôt. Lucy resserra son étreinte: J'en avais marre que les gens parlent derrière mon dos. Apparemment ils sont nombreux a avoir été voir le vieux pour lui dire qu'ils trouvaient anormale que je sois encore célibataire. Certains ont même été demander ma main à l'Alpha! Tu te rends compte?! Comme si je ne pouvais pas décider par moi même!

Enfin bref, j'en avais marre, alors je me suis dit qu'il ferait très bien l'affaire pour un temps. Sauf que cet abruti avait la fâcheuse tendance à essayer de m'imposer sa volonté. C'était presque tous les jours la même chose, et je devais le combattre deux à trois fois par semaine pour lui rappeler son rang.

Mais bon, il a au moins eu le mérite de m'occuper un peut. Fried lui caressa les cheveux, dégageant son visage et lui embrassa le front: Ne les juge pas trop durement. Ils n'ont pas l'habitude qu'une louve soit aussi dominante que tu l'es. La seule qu'ils avaient connu jusque là c'est Erza, et elle est marié à Jellal. Cet imbécile a essayé à de nombreuses reprise de laisser des marques de possessions sur moi! J'ai pas le droit d'avoir quelqu'un qui m'aime et avec qui je pourrais enfin lâcher la bride à ma louve sans craindre de le faire fuir?

Je devrais me contenter de cet idiot imbu de lui-même et nul au lit?! Ils ne comprennent pas…. Non, ils ne comprennent pas ce que c'est que de vivre perpétuellement avec une louve dans la tête, qui ne se laissera dicter sa conduite pas personne.

Elle est constamment sur ses gardes pas vrai? Mais je suis là maintenant. Je suis désolé d'avoir dû vous abandonner aussi longtemps, mais tu vas pouvoir te reposer réellement. Tu n'auras plus besoin d'être à l'affût du moindre bruit la nuit. Et grâce à notre Alpha, tu vas pouvoir te reposer toute la semaine avec moi.

Lucy soupira, les larmes aux yeux: C'est pas juste, il n'y a qu'avec toi que je peux montrer mon vrai visage. Tu m'as tellement manqué. Fried la serra dans ses bras en lui frottant le dos lentement: Chut, je suis là maintenant et je ne te quitte plus. Et en attendant, je serais toujours là pour toi. Maintenant dors, tu en as besoin. Je vais juste prendre une douche rapide et je revient. Lucy enleva son pantalon, restant en shorty et brassière, alors que Fried filait dans la salle de bain.

Elle s'endormit rapidement au son de l'eau qui coulait. Elle ne l'avouerait peut être jamais à son ami, mais pendant son absence, elle était discrètement venue dormir de nombreuses fois dans sa chambre, pour tenter de se réconforter. Quand le jeune homme revint dans la pièce, il la vit profondément endormi. Il s'installa doucement sur le lit et contempla son visage marqué par les larmes qu'elle avait versé plus tôt et par la fatigue accumulée.

Fried soupira en lui caressant le visage: Il va falloir que j'ai une conversation avec l'Alpha. Il m'avait promis qu'il prendrait soin de toi pendant mon absence, il n'a pas tenu parole. C'est terminé, la prochaine fois, il devra trouver quelqu'un d'autre. Son rôle à lui est de faire passer les besoins de la meute avant ceux de l'individu, mais pour moi, c'est toi qui passe d'abord. Il s'allongea à ses côtés et la repris dans ses bras. Ma Lucy, si tu savais comme j'ai regretté… Et encore, si je n'avais pas autant saoulé Luxus, nous y serions sans doute encore.

Mais soit on passait rapidement à l'action, soit ils se débrouillaient sans moi. Comme je me suis inquiété pour toi quand j'ai appris pour l'ancien Sabertooth. Quand le vieux me l'a dit, j'ai tout de suite compris qu'il devait y avoir un problème. Tu as dû tellement souffrir. Heureusement que tu t'es finalement rapprochée de Gajeel, il a sut te donner le genre de contact dont tu avais besoin et que je ne pouvais t'offrir. Il lui donna un léger baiser.

Je ne te quitterais plus, je le jure sur ma vie. Tu sembles si forte que tu intimides les autres, mais tu es en même temps tellement fragile.

Je sais que je suis le seul devant qui tu t'abandonnes complètement, mais un jour il faudra que tu leur montres la vraie toi. Pas juste la louve forte et courageuse, mais aussi cette petite fille qui pleure encore le rejet que son père a eu quand il a appris ce qu'elle était. Tu n'es pas un monstre, pas plus que moi. J'irais voir l'Alpha demain, cette situation ne se reproduira pas.

Si Lucy dormait profondément, sa louve, elle, avait été aux aguets jusqu'à ce que le jeune homme revienne et avait ensuite écouté tout ce qu'il avait dit, en émettant une sorte de ronronnement. Elle se sentait bien. Pour la première fois depuis cinq ans, elle pouvait laisser quelqu'un être fort et protecteur envers elle et enfin dormir sur ses deux oreilles. Avec Fried, il n'était pas question de rang dans la meute, il était juste question d'un amour pure et fraternel.

Il était le seul être au monde, à part son Alpha, et encore, à qui elle pouvait se livrer entièrement. Même si doucement Gajeel avait su gagner la confiance de Lucy et s'en rapprocher, ce n'était pas pareil. Elle et Fried se connaissaient depuis des années. Elle avait une confiance aveugle en lui et serait prête à tuer pour le protéger. Tout comme lui le ferait pour elle. D'ailleurs, il allait, le lendemain matin, défier l'autorité de son Alpha pour ne plus jamais avoir à la laisser seule.

Just In All Stories: Story Story Writer Forum Community. Lucy est une jeune louve garou quand son père apprend ce qu'elle est et la jette à la rue. Elle vit seule dans la forêt quand elle rencontre Fried qui réussi à la convaincre d'intégrer sa meute, Fairy Tail. Défis de Ma0rie Triangle amoureux: Couple stinglu et au final LuxLu L'histoire commence sur Lucy, une jeune louve-garou dominante, âgée d'une vingtaine d'année, qui faisait sa ronde dans la forêt autour du territoire de sa meute, quand elle entendit des bruits de lutte.

Minerva plissa les yeux: Qu'est-ce que tu sous-entends par là? Minerva essaya de sauter sur son amant, mais le grand aux cheveux vert s'interposa. Tu ne le toucheras pas! Dégage de mon chemin, je m'occuperais de ton cas après. Lucy se leva et se dirigeât vers la sortie: Attends, attends ma petite Lucy.

Qu'est ce que tu ne m'as pas dit? Lucy se retourna vers lui: La louve cuivré se gratta l'oreille avec sa patte arrière comme si de rien était. Peut-être que dans une autre meute… Lucy leva la main, le coupant: Lucy haussa un sourcil, un sourire en coin: Je sais Alpha, merci. La louve posa sa tête sur la jambe de la blonde en chouinant.

La louve acquiesça et la blonde lui ouvrit la porte. Vous avez envoyé votre petit-fils tuer son père? Je ne le connais pas, mais il a raison, vous n'êtes plus de la première jeunesse. Mais non, tu ne lui feras pas de mal. Il t'est trop précieux pour ça.

C'est sûr qu'elle l'est cette petite tante. Makarov leva la main: Oui, enfin… Luxus, ne… Lucy ne l'écoutais plus. Elle sortit en riant. Sting renifla l'air et se tourna vers la blonde avec un sourire charmeur. Prend garde à ce qu'elle en prenne aussi, sinon tu vas le sentir passer. J'ai confiance en moi. Jusqu'ou tu as confiance? Ses cheveux sont noirs et il a les yeux noirs. Il a un jean bleu foncé, une chemise blanche à moitié enlevé et des baskets.

C'est le meilleur ami à Natsu. Depuis la maternelle ils se connaissent. Tu perds déjà ta chemise? C'est que de la compote ce que t'as, renchérit Lisanna. C'est la rentrée donc vous encore tout le reste de l'année pour vos engueulades, dis un gars aux cheveux blonds.

Lui, c'est Laxus le président du Conseil des élèves, Il a les cheveux blonds aux yeux noirs. Il doit mesurer dans les 1m Il a eu un accident en physique-chimie, la salle a explosée et en protégeant sa meilleure amie, il s'est blessé à l'oeil.

Sa meilleure amie n'est pas dans ce lycée mais dans un professionnel. Il porte une chemise noire avec un jean troué dans le genre trash. Il porte des baskets. Ce mec est un fou. Réponda Laxus tout en me faisant un tchek. Comment ça va depuis les vacances? Faut encore que je t'aide cette année? Arf pour le boulot peut-être de temps en temps. La place derrière toi est libre?

Me demanda Laxus en désignant la table derrière moi. On prend les mêmes places que l'année dernière j'imagine? Laxus A droite de Laxus: Fried A ma droite: Natsu A droite de Lisanna: Elfman A droite d'Elfman: Levy A droite de Natsu: Grey A droite de Fried: Mirajane En face de Levy: Erza En face de Lisanna: Kanna En face d'Elfman: Gerald Tout ça c'est dans le fond. Le reste je sais plus c'est qui. Il doit y avoir Jett et Droy, puis ensuite Kana, Laki et plein d'autres aussi. Ah le professeur rentre en classe.

On a Gildartz cette année encore! Vos bêtises m'ont quelque peu manquées je l'avoue, ajouta le professeur. Mais je vois que vous êtes exactement la même classe que l'année dernière par contre.

Ce professeur, c'est LE prof' de rêve quoi! En plus de ça il nous donne jamais de devoir, il raconte tout le temps sa vie, il enseigne les Maths mais on est en avance de presque un an par rapport aux autres. Il nous adore tellement, il nous écoute quand on a un problème et nous conseille. Bref, ce prof' c'est notre prof' principal depuis trois années de suite. Mais pas de dérapage hein? Je compte sur vous, ajouta Gildartz avec un sourire. Tu as encore un nouveau portable?!

Me fit remarquer Lisanna en se retournant. Tu nous en avais jamais parlé, dit Lisanna un peu choquée. Il a 10 ans et je peux te dire que dans quelques années il sera un mec ultra canon, ajoutais-je fière de mon frère. Il pourrait ressembler à quelqu'un dans la classe là? Ajouta Erza en se mettant sur la table de Lisanna. Me dis Levy en arrivant près de moi.

Demanda Mirajane en venant vers moi. Me demandèrent les filles outrées de ma réponse. Gildartz, j'ai le droit d'y aller maintenant? Dis-je en partant en courant. Le tant attendu chapitre de ma nouvelle fiction: Dans toute sa splendeur, sa magnificiance, sa beauté.

Quand même pour un chapitre c'est bien non? Aurais-je fait des fautes d'orthographe ou de grammaire? Vous vous attendez à quels couples dedans: Bon, on va dire à 30 commentaires j'écris la suite: Chapitre 2 Fiction 3. Point de vue de Natsu J'arrivais dans la cour après avoir quitté Lucy dans la salle de danse. J'allais rejoindre mon groupe quand une huée de filles se rapprocha de moi. Elles doivent être en seconde peut-être.

Me dis une fille brune avec une longe tresse sur le côté. Leur demandais-je avec un sourire. Le Dieu Natsu est un être non méprisant qui répond à toutes questions. Semant le bonheur où que je passe. Faut que j'aille voir un psy car je vais devenir schizophrène à force.

Me demanda cette fois une fille rousse. Répondis une fille brune avec un frange. Ajoutais-je en rigolant à moitié. Ajoutèrent la bande de filles en rigolant. Dis-je en partant vers mon groupe. Cette année encore je vais être le plus populaire. L'être parfait, le Dieu en personne. Faut vraiment que j'aille voir un psy'. En fait je suis pas si parfait que ça. Cria un tête blonde en fonçant sur moi.

Criais-je à mon tour en esquivant la masse blonde. Ce mec, c'est Laxus. Encore plus fou que moi presque. Son délire en ce moment c'est de m'appeler familièrement Na-chan.

Il est plus grand que moi. Il est aussi le président du Conseil des élèves. Comment ils ont pu faire pour l'élire franchement?! Il a un petit faible pour Erza mais y a que moi qui le sait d'abord. Il porte un T-Shirt Noir avec un dragon en tribal et un jean bleu clair avec des baskets en bleu foncé. Il a des cheveux bleus toujours en bataille comme moi. J'avais oublié à quel point tu es fort dans tous les sports. Populaire auprès des filles. Tout le monde veut être ton ami.

Ajouta un mec au cheveux longs et vert. Fried a pour passions l'escrime et les livres. Il a des cheveux assez longs, de couleur vert. Il passe pas inaperçu c'est sûr. Faut dire que Môssieur Fried est plutôt apprécié de la gente féminine mais moins que moi donc Môssieur est parfois jaloux. Mais il est très sympa sinon. Habillé d'une chemise blanche à manches courtes et un jean un peu serré et trash.

Ainsi que des tennis vertes pommes. C'est pas une coïncidence. Me lança le dernier de la bande. Lui répondis-je en lui faisant un tchek. Cheveux noirs et yeux noirs. Un tout petit peu plus grand que moi. On le surnomme le Nudiste. Oui car Grey possède un petit défaut. Il enlève très souvent ses habits sans s'en rendre compte. Une chemise blanche avec un jean bleu foncé trash et des baskets noires lui suffisent.

Je doute que la chemise va rester en place très longtemps par contre. Mon meilleur ami depuis la primaire. Mais il n'y a que Laxus qui est au courant par rapport à Lucy. On arriva dans la classe. Tout de suite je remarqua Lucy. Automatiquement un sourire apparut sur mes lèvres. Une nouvelle année de jeu entre moi et Lucy recommence. Comme convenu dans notre accord ce matin, j'attaque en premier.

Rétorqua Lucy avec amusement. C'est la rentrée donc vous encore tout le reste de l'année pour vos engueulades, dis Laxus. Réponda Laxus tout en lui faisant un tchek. Demanda Lucy en rigolant. Lui demanda Laxus en désignant la table derrière elle. Et ça y est le professeur principal rentre.

Nous avons Gildartz encore une fois. Je suis si content. J'en pleurerais de joie. Wendy, si tu savais à quel point je suis heureux en ce moment. Ah, elle a passé son ancien portable à Roméo. J'ai fait la même chose à Wendy. Faut dire qu'elle est tellement craquante quand elle me demande un truc. J'ai plein de photos d'elle sur mon nouveau portable. Où est passé mon portable? Je me retourne délicatement derrière et là je l'aperçois entre les mains de mes potes. Regardant les photos de Wendy en plus.

Je vais les taper. S'inquiéta Laxus en me regardant avec mon aura noire et mon regard d'assassin. Commença à paniquer Laxus. Cria Laxus à leur intention. Demandèrent les garçons en se retournant vers lui. Dis Laxus en me pointant du doigt. Vous osez la salir avec vos esprits tordus?! Criais-je en les choppant par le col de leurs chemises. Crièrent les lycéens à l'intention de leur professeur principal.

Demanda Gildartz en tournant son regard vers eux. Ne les balance pas par la fenêtre bon sang. On est la rentrée. Demandais-je à senseï amusé. Je peux les faire ranger la bibliothèque de l'académy. Elle est en désordre depuis 35 années de suite. Il leur faudra au moins trois mois pour tout ranger. Acceptais-je en reposant par terre mes trois potes. Quand à vous trois, c'est la dernière fois que je vous laisse une chance comme ça.

Si je vous reprend avec des pensées pas nettes. Je vis Lucy partir pour son travail. Je regarda l'heure sur mon portable. Que j'avais repris des mains de Grey entre temps. J'allais être en retard. Et si je me dépêchais pas, j'vais avoir un problème par rapport à Gajeel.

Il ne tolère aucun retard au boulot. Bon, j'ai mon portable, mon sac avec mes affaires dedans, peu nombreuses mais présentes, mon écharpe. J'ai rien oublié même pas mes clefs de la maison. Donc je peux y aller. Me répondis le professeur. Répondais-je en lui souriant et en courant. Normalement, Lucy a dû m'attendre au parking. On y va en moto tous les deux. On bosse jusqu'à midi et ensuite on pars chercher Roméo et Wendy à l'école primaire.

Après, on pourra aller au pub. Ah, j'arrive au parking. Lucy m'attend vers sa moto noire. Donc oui, ils vont bien souffrir, dis-je en rigolant. On y va sinon Gajeel va nous passer un savon. J'le vois d'ici avec plein d'enfants courant après lui pour rigoler, décida Lucy en mettant son casque de moto. On commença à partir vers notre endroit où on travaille tout les deux. On arriva pile à l'heure à notre job. Gajeel regardait sa montre et nous sourit car on était ponctuel. Il aimait bien ça, la ponctualité quand il s'agit de boulot.

C'est beau ce genre de commentaire ;D Hey Hey Hey! Vos scènes détestées u. Tellement gentil de votre part mes fidèles lecteurs. Vous en pensé quoi de cette série de 6 avatars à la fin de chaque chapitre?

Moi ça m'éclate x3. Allez un peu de spoil pour le prochain chapitre: Cela va se passer dans un crèche. Chapitre 3 Fiction 3. Cela faisait plus ou moins dix minutes que Gajeel et Natsu se battaient pour savoir quelle peluche une petite fille prendra.

Enfin, la petite fille en question était là assise devant Lucy, qui entre temps lui faisait des petites tresses fines, regardant sans vraiment trop comprendre les deux hurluberlus, tête contre tête, front contre front, qui étaient comme chiens et chats. Lucy coiffait doucement la petite fille âgée déjà de 3 ans pour éviter de trop lui faire mal. La fillette venait à la crèche depuis ses 1 ans et aimait bien cet endroit. Il faut dire qu'au départ, ses parents étaient un peu sceptiques à l'idée de laisser leur enfant à Gajeel.

Il faut avouer que quand on voit un géant d'1 m 90 baraqué avec des piercings sur presque tout le visage avec des habits un peu déchiré de partout et un tatouage de tribal sur l'épaule, on n'a pas tout de suite confiance envers cette personne.

Mais Gajeel adorait les enfants et ces derniers l'adoraient. Lucy terminait enfin ses tresses et se leva en prenant la petite dans ses bras et se dirigea vers les deux hommes. La crèche qu'avait créé Gajeel depuis 2 ans déjà avait un fonctionnement des plus inhabituels, les petits qui souhaitaient faire la sieste choisissaient eux-mêmes leurs musiques pour s'endormir mais parfois Gajeel leur faisait découvrir d'autres genre comme du reggae, du jazz voir des classiques français.

Mais pour les enfants beaucoup plus jeunes, il mettait quand même des musiques plus douces les premières fois puis il les habituait au bruit et tâches de la vie quotidienne pour qu'ils évitent d'être trop indépendant de leur parents car sinon ces derniers ne s'en sortent plus du tout. Il y avait aussi des animations avec des marionnettes ou alors des découverts avec la nature pour les plus grands.

Hammam sexe casting de sexe


intention sexuelle le sexe fairy tail

La jeune femme secoua la tête, un sourire amusé sur les lèvres. Le visage radieux de Lucy lui avait tant manqué. La mi-temps arriva, et Mira en profita pour amener les pizzas. Lucy se saisit d'une part et l'engloutit sous le regard doux de Mira qui rigola en voyant Luxus faire exactement la même chose en même temps.

Les deux jeunes femmes parlèrent un peu, riant surtout. Luxus se contenta de les observer, les yeux sans arrêt posés sur Lucy: Héla-t-il au bout de quelques minutes. Lucy s'étouffa et toussa très fort. Elle se frappa sur la poitrine et vérifia que le blond ne se payait pas sa tête. Elle s'étouffa à nouveau en voyant sa mine sérieuse. Le gronda Mirajane en lui frappant l'arrière du crâne. On avait dit qu'on ne parlait pas du boulot à la maison! Lucy reprit son souffle: Répondit Luxus en haussant les épaules.

T'as vue ma tête?! S'exclama Lucy, complètement choquée. J'ai dû beaucoup creuser pour trouver ta beauté,. Le coupa Lucy en lui faisant un doigt. Termina Luxus avec un sourire amusé. Deviens mannequin dans notre agence. Luxus, lui, il fait partie de ceux qui sont chargés de trouver les nouvelles recrues! Sourit Mirajane en s'approchant de son petit ami. Demanda la blonde, réellement surprise. Tu as une aura magnifique et tu es très belle. Je suis sûr que tu vas adorer. Mirajane fronça les sourcils mais ne dit rien, voyant que cela avait fit naitre le doute chez Lucy.

La blonde les regarda à tour de rôle puis soupira: S'extasia Mira en s'écrasant dans le canapé. Luxus sourit doucement à la blonde, et le lui rendit, quoique plus faiblement. Dit-elle en se levant. Tu me diras qui a gagné! Mirajane l'observa partir, le sourire aux lèvres, et se tourna vers son compagnon: Sourit le blond en la prenant dans ses bras. Elle n'as plus du tout voulu être regardée ni touchée depuis.

Je pense que c'est un immense pas en avant qu'elle ait accepté ton offre. Acquiesça le blond en la serrant contre lui. Lisana va être déçue que je ne lui aie pas proposé.

Comme ça, tu la remets à sa place, mais gentiment. Elle l'a humilié, rabaissé, et elle à détourné Natsu complètement. Je crois qu'elle à honte. Ce n'est pas sa faute. Il faut que quelqu'un lui montre qu'il n'y a pas tout le monde qui lui veut du mal.

Mirajane serra le blond dans ses bras et ferma fort les paupières: Souffla Luxus en lui embrassant le front. Lucy était assise sur son lit, les yeux fixés sur le pansement qui lui couvrait un endroit de l'intérieur de l'avant bras. Elle avait bien fait de partir. La blonde se laissa tomber sur son lit et fixa le plafond.

De cette façon, elle lui était reconnaissante et souhaitait lui rendre service. Elle s'endormit sur cette pensée. Le réveil du lendemain fut doux et agréable. Où t'as mis ma cravate! J'suis pas ton porte manteau! Combien de fois je t'ai dis de ne pas laisser ton sac ici! Tu t'es pas casser le petit orteil! Bordel de merde Luxus!

Fais gaffe à ta cravate! Qu'est ce qu'elle fout par terre! Sourit tendrement la blanche. Lucy, qui les avait écouté s'engueler du fond de son lit, eut un petit sourire.

Ils étaient vraiment un sketch à eux seuls. La porte s'ouvrit sur Mira qui souriait: Rougit Mira avec un petit sourire gêné. La rassura la blonde avant de lui passer devant, son sac de cour sur l'épaule.

On va louper le rendez-vous! S'écria Luxus en la tirant par la main. Ils s'étaient donné rendez-vous à la sortie des cours de la blonde.

Et c'est quoi cette coupe?! Lucy se tourna vers Luxus, les yeux écarquillés d'horreur. Elle tenta de faire demi tour, mais le blond la poussa dans l'agence avec un coup de pieds. Lucy entra en courant dans le bâtiment, et se prit quelqu'un de plein. En se baissant pour les ramasser.

Lucy releva les yeux et ouvrit la bouche en croisant le regard impassible de Natsu. Il se tenait devant elle, les mains dans la poche de son pantalon noir, et portant un sweat sans capuche gris. La jeune fille referma la bouche et lui adressa un faible sourire avant de passer son chemin.

Natsu lui attrapa le poignet en voyant Luxus arriver: Malgré ce qu'ils avaient traversé dans le passé, il la prenait pour la pire des garces.

Je n'ai même plus envie de changer la vision que tu as de moi. Lucy se dégagea brusquement et lui tourna le dos, furieuse. Luxus déposa sa main sur l'épaule de Natsu et le toisa, sérieux: Que t'a dit Lisana? Répondit Natsu dans un soupir en se passant la main dans les cheveux, blessé par les paroles de la jeune fille.

Elle l'a trouvée en pleurs devant chez elle. Dit froidement le blond en lâchant le jeune homme. Il s'éloigna, laissant un Natsu au regard inquiet et perdu: Demanda le rose sa voix trahissant son attachement à la jeune fille.

Répondit Luxus sans se tourner vers lui. Natsu le suivit après quelques secondes à être resté à fixer le vide. Il s'arrêter en remarquant Lucy debout, entourée par une femme aux longs cheveux blonds dorés et bouclés, et un homme aux cheveux noirs qui examinaient son corps. Natsu les connaissaient, c'était ceux qui étaient chargé de recruter les mannequins, Mavis et son mari Zeleph. Sourit gentiment la jeune femme.

On perd notre temps. Cette fille est une merveille. La conversation s'arrêta avec l'entrée en scène de la jeune fille. Lucy s'approcha, rouge de gêne et se tordant les mains nerveusement.

Natsu retint son souffle et écarquilla les yeux. Elle portait un soutiens gorge en satin et dentelles noirs, ainsi qu'un boxer du même tissus. Le jeune homme se sentit immédiatement réagir à son corps, caressant des yeux ses longues jambes, sa taille fine, son ventre plat et musclé, le galbe arrondit de sa poitrine et la courbe alléchante de ses fesses. Il ferma fort les yeux, se détourna, et quitta l'agence à grands pas. Lucy Heartfilia était vraiment magnifique. Luxus sourit en voyant Zeleph froncer les sourcils, les yeux fixés sur le corps de la jeune fille, et le sourire radieux de Mavis: Lâche tes cheveux et enlèves donc tes lunettes pour voir!

Lucy serra les dents, pas à l'aise du tout avec le fait de ses donner ainsi en spectacle. Elle fit glisser lentement l'élastique qui retenait ses cheveux, les yeux fixés sur le sol.

Sa longue chevelure bouclée se libéra, entourant son corps avec une grâce immense. Lentement, la gorge nouée, Lucy releva le visage et enleva ses lunettes. Zeleph et Mavis écarquillèrent les yeux, soufflés par la beauté presque surnaturelle de la jeune fille.

S'exclama Mavis avec un immense sourire. Comment ta si grande beauté a-t-elle pu être autant masquer seulement avec des vêtements affreux, une coiffure ringarde et des lunettes bon marcher?

Lucy grimaça et baissa le visage: Dit la voix de Zeleph sérieusement. Tu es une perle rare, une merveille. Tu auras un succès immense. Les doigts de la jeune fille se crispèrent. Bien qu'elle déteste être regardé, observée, elle avait envie d'accepter. La blonde ferma fort les paupières: Zeleph, vas chercher les papiers!

Lucy, bienvenue parmi nous! Lucy releva le visage et adressa un sourire splendide à sa nouvelle collègue. La jeune femme se figea, réellement surprise par la beauté si naturelle de cette fille, et lui redit son sourire. Luxus et Lucy quittèrent l'agence après avoir signé les papiers, et rentrèrent chez eux discutant gaiment. Lucy oublia Natsu et sa mère, elle oublia son désir de mourir, et sa douleur constante. Elle explosa de rire à une plaisanterie de Luxus et laissa sa tristesse s'envoler au moins pour quelques minutes.

Trois semaines s'étaient écoulées depuis que Lucy avait été recruté en tant que mannequin, et aujourd'hui, elle avait sa première séance photo. Luxus l'observa fixer le vide, le regard brumeux. La jeune fille lui avait raconté que Natsu faisait encore moins attention à elle et qu'elle aurait préféré ne jamais avoir l'avoir croisée. Ricana le blond en lui frappant gentiment l'épaule pour la sortir de ses rêves.

Répondit Lucy en le poussant de toutes ses forces, bien que Luxus ne bouge pas beaucoup. Lucy sourit, heureuse d'apprendre qu'elle pourrait faire une nouvelle connaissance. Elle déchanta dès qu'elle vit le mannequin qui l'accompagnerait: Elle ne lui avait toujours pas pardonné la supposition qu'il avait fait d'elle il y a quelques semaines, ainsi que son indifférence totale à son propos.

Le rose leva un sourcil, surpris du mépris qu'il entendit dans la voix de la jeune fille. Depuis qu'il l'avait vue en sous vêtement, il ne pouvais que rire en réalisant à quel point il avait été stupide de la juger sur ses vêtement alors qu'elle était tout simplement sublime.

S'exclama Mavis en courant vers eux. Vous faites un couple tellement parfait! Vous allez vendre du rêve! Rigola la blonde, fière de son humour.

Luxus explosa de rire, et Lucy le fusilla du regard. Natsu ne la quitta pas des yeux, même lorsqu'une des habilleuses lui demanda d'enlever son t-shirt. Le rose fut changé très vite, et se rendit sur le plateau, prenant ses marques en face de l'objectif. Mirajane qui s'afférait à régler son appareil photo lui adressa un immense sourire: Dit-elle avec un petit signe de main.

S'enquit le jeune homme en retroussant ses manches. Justifia Natsu en haussant les épaules. Sourit Mira de toutes ses dents. Le rose s'étouffa avec sa salive et toussa très fort. Un assistant lui apporta une bouteille d'eau, il en but puis se tourna vers la jeune femme: Demanda-t-il en tentant de cacher l'irritation dans sa voix. Répétât Mira, fière de voir de la jalousie dans le regard noir du rose. Tu n'es pas contre?

L'assaillit de questions Natsu en fronçant les sourcils. Une fois sa crise de fou rire passée, elle releva les yeux vers le jeune homme et perdit son sourire. Son regard se fit lointain et douloureux: Souffla-t-elle avant de retourner derrière son appareil photo.

Natsu fronça les sourcils mais ne dit rien. Il se contenta d'attendre en discutant avec l'une des assistantes qui le complimentait sur sa tenue. C'était vrai, sa tenue était pas mal. Le rose souriait à l'assistante lorsqu'un murmure d'admiration s'éleva dans le studio. Lucy se tenait debout devant la porte, les bras croisé derrière son dos et le visage baissé. Elle portait une robe courte rouge qui lui arrivait à mi-cuisse. Le bas du vêtement était fluide et moulait discrètement son postérieur.

Le haut était plus moulant et marquait à merveille sa taille fine ainsi que sa poitrine ronde. Les épaules étaient mises à nues, mais des manches en un léger voile cachaient les bras de la jeune fille.

Ses cheveux étaient lâchés et simplement rassemblés sur l'une de ses épaules. Elle portait des escarpins noirs vernis, et des boucles d'oreille en or et était légèrement maquillés. Natsu ouvrit la bouche, subjugué par la beauté de la blonde, et arrêta de respirer lorsqu'elle s'approcha de lui.

Il fit comme si de rien, mais elle ne le laissait pas indifférent. Mirajane va prendre les photos, vous, vous donnez tout ce que vous avez! Je vous dirais quelle pose prendre! S'exclama Evergreen, la directrice artistique. Lucy se tourna vers Natsu et ne le regarda pas. Il en profita pour la dévorer des yeux avec un petit sourire.

Aujourd'hui vous êtes un couple très amoureux! Natsu saisit la main de la jeune fille sans attendre des heures, et se tourna vers elle en souriant, s'imprégnant de son personnage. La blonde rougit et ses yeux se mirent à briller devant ce sourire qu'elle aimait tant.

Lucy passa une main derrière son dos et regarda l'appareil photo en souriant, rayonnante. Son aura de bienveillance surpris tous les membres du staff qui restèrent les yeux écarquillés devant les sourires si lumineux des deux mannequins. Le rose cacha une grimace et passa son bras autour des épaules de la blonde qui se crispa immédiatement. Elle ferma fort les paupières, repensant au contact de celui qui avait gâché sa vie.

Natsu remarqua son trouble, ais ne le compris pas, puis s'écarta en lui souriant, moqueur. Il ne l'était pas, mais ne souhaitait pas la mettre mal à l'aise. Lucy ne le comprit pas. Il explosa de rire et lui ébouriffa les cheveux, même si lui faire de la peine le dérangeait. S'exclama la brune aux lunettes.

Sers la dans tes bras très fort Nats'! Elle ne sut si c'était la peur, où l'amour qui lui fit perdre le souffle, mais elle se figea au possible n'osant plus bouger. Natsu lui caressa lentement le dos et elle repensa aux caresses crasseuses qu'elle avait reçut il y a trois ans. Un frisson la parcourue, et elle enfonça sa tête dans la chemise du rose qui écrasa son menton sur son crâne.

Lui chuchota-t-il à l'oreille pour que personne ne l'entende. Lucy serra ses petites mains sur le dos de sa veste, la peur la prenant aux trippes. Il ne lui ferait rien. Pourtant, elle ne pouvait pas s'empêcher de repenser aux mains entreprenantes et grasses de cet homme répugnant qui l'avait prit de force il y a des années.

La jeune fille leva les yeux au ciel et se détacha du jeune homme. Elle écarta seulement son visage et lui fit un sourire taquin, agrippant toujours sa veste avec crispation. Le rose lui fit un sourire, son visage s'adoucissant à la vue des yeux si brillants mais apeurés de la jeune fille.

Il lui embrassa doucement le bout du nez. Evergreen poussa un cris, conquise, alors que Lucy rougit violement et le poussa, gênée. Natsu rigola doucement et lui remit une mèche blonde derrière son oreille.

Il en profita pour lui caresser la joue, ne pouvant s'empêcher de la toucher. Lucy se perdit dans ses yeux, et, pour la première fois depuis trois ans, elle crut être importante aux yeux de ce jeune homme si extraordinaire. Le rose détourna les yeux, reprenant son masque d'indifférence, et s'adressa à Evergreen: On à qu'a faire des individuelles!

La blonde s'efforça de sourire tout au long de son shooting, elle avait très envie de pleurer. Il ne pouvait même pas la regarder. Lorsque vint le tour du jeune homme, Lucy s'éclipsa du studio et rentra se coucher. Natsu l'observa partir avec un sourire, conquis par la grâce dont elle faisait preuve, n'ayant pas remarqué son immense tristesse. Ses pas étaient sautillants, et son visage heureux. Elle se sentait extrêmement bien chez eux. Sa joie s'envola dès qu'elle pénétra dans le lycée.

Natsu l'ignorait, comme à chaque fois depuis ce fameux jour où tout avait basculé, malgré la séance photo de la veille. La plupart des filles étaient déjà changée dans les vestiaires. Lucy fut surprise de voir Erza et Meldy venir vers elle: Interrogea la rose avec son éternel sourire lumineux. Répondit Lucy en baissant la tête. Lucy releva la tête, surprise: Tu n'as pas pu autant changer.

Sourit tristement la blonde. Enfin, pour ce qui st de Erza, Jellal, Léon et moi. Pour Natsu et Lisana, je ne sais pas. Les gronda le professeur. Lucy s'empressa de revêtir son short de sport.

Elle s'était débrouillée pour avoir une autorisation pour louper tous les cours de sport, mais aujourd'hui, elle avait décidé de ne plus se cacher derrière ses vêtements affreux.

Elle attacha ses cheveux en une queue de chevale haute sur son crâne, et enleva ses lunettes. Elle sortit et se figea en remarquant que tout le monde la fixait: Lucy rougit en voyant plus d'un des garçons de sa classe la regarder de haut en bas, les yeux brillants. Murmura-t-elle en rejoignant le groupe. Il n'avait pas dû faire attention à elle. Il y eut un murmure de joie dans les rangs, et certaines filles poussèrent des petits rires en se prenant les mains, heureuse de pouvoir faire cette activité ensemble.

S'exclama le professeur avec un sourire. Murmura Erza en rougissant. Le bleu rougit violemment devant l'aveu de la jeune fille et bégaya quelques mots, surpris de s'être fait prendre à son propre jeu. Meldy, tu iras avec Jellal. La rose sourit au bleu qui tentait de reprendre une contenance alors que ses joues étaient toujours aussi rouges. S'exclama le jeune homme en bousculant la rousse.

Rigola Erza en le poussant à son tour. Plaisanta le brun en passant son bras autour des épaules de la jeune fille.

Le prévint Jellal en virant son bras, les dents serrées. Léon, tu seras avec Marmonna le dénommé Sting. Lucy leva la main en grimaçant. Comme à chaque fois, elle était la dernière. Tout le monde s'écarta pour que le prof puisse voir les deux personnes restantes. La blonde se figea.

Natsu et Lucy, vous ferez équipe. Lucy se crispa et se tourna vers Natsu en souriant. Il ne la regardait pas. La blonde baissa la tête et ferma les yeux. Elle en avait marre qu'il l'ignore. Les autres équipes prirent leurs itinéraires et partirent en discutant tranquillement. Lucy fixa ses pieds et fut surprise de se retrouver soudainement dans l'ombre. Elle releva les yeux et se retrouva face à face avec le coup de Natsu Dragnir.

Sourit-elle pour se donner une contenance. Il lui tourna le dos et commença à marcher, les mains dans les poches. Lucy le suivit en trottinant puis vint se placer à ses côtés, sans rien dire.

Ils marchèrent longtemps ainsi, sans parler. Lucy se fit vite distancer, et ainsi, elle se retrouva derrière lui, contemplant son dos et ses larges épaules. La chaleur devint vite épuisante, et Lucy sentit ses membres faiblirent, pourtant, elle ne s'arrêta pas, ne voulant pas être un fardeau pour le jeune homme.

Sa vue se troubla peu à peu et elle se laissa tomber sur les fesses, n'en pouvant plus. Une grimace lui échappa. Elle aurait dû manger ce matin. Natsu se tourna vers elle, surpris de ne plus entendre le son de ses pas, et la regarda reprendre son souffle, les fesses dans la terre, les mains étendue derrière elle, et la tête en arrière. Demanda-t-il en s'accroupissant devant elle.

Sourit elle en le regardant, bien que sa respiration soit saccadée. Soupira le jeune homme en s'asseyant. T'as pas bouffé ce matin. Marmonna la blonde en s'allongeant totalement.

Rigola Lucy en fermant les yeux. Pourquoi tu me demandes ça? S'étonna le jeune homme en caressant des yeux la courbe de sa poitrine. Répondit Lucy en déposant l'une de ses mains sur son front qui était brûlant. Natsu fronça les sourcils, puis il se pencha en arrière pour regarder le ciel d'un bleu magnifique.

Elle ne supportait plus qu'il lui en veuille pour une chose qu'elle avait subit et qui lui gâchait la vie. S'exclama Lucy en se redressant d'un coup, le regard affolé.

Elle sentit sa tête tourner, et son corps devenir lourd. Natsu se déplaça si vite qu'elle n'eut même pas le temps de basculer en arrière: Dit-elle en forçant un petit sourire. Lui dit sèchement le rose. Il la souleva et la prit dans ses bras, la portant tout contre lui. La blonde rougie mais ne dit rien. Il la déposa contre le tronc d'un arbre, à l'ombre, et s'assit près d'elle. Murmura Lucy les yeux fermés à cause de la douleur qui lui vrillait la tête. Le jeune homme se pencha brusquement vers elle et déposa ses mains sur les lèvres de la jeune fille, l'empêchant de parler.

Lucy écarquilla les yeux et l'observa sans comprendre. Il semblait très sérieux. Les larmes montèrent aux yeux de la blonde. Elle ne voulait pas qu'il reste dans le flou, elle voulait que la vérité soit révélée: Lucy sursauta et baissa les yeux sur son avant bras. Ce petit point rouge était toujours aussi vif, lui rappelant à quel point sa mère avait été cruelle. Natsu avait les yeux écarquillés, regardant avec horreur la peau dorée de la jeune fille: Demanda-t-il au bout de quelques secondes en relevant vers elle un visage sérieux.

La jeune fille ramena son avant bras vers elle: Dit-elle en détournant le regard. Il saisit son menton entre ses doigts et la fit le regarder: Lucy ferma fort les paupières. Un rire lui échappa, un rire froid, amer. Cracha-t-elle en se dégagent, se recroquevillant sur elle même. S'enquit le jeune homme. Elle ramène tous ses plans cul chez nous, elle boit, elle se drogue, elle fume, et sa dernière lubie, ça a été de me considérer comme son esclave.

D'ailleurs, ce truc c'est sa marque, celle qui montre que je lui appartiens. Un second rire amer lui échappa et elle enroula ses bras autour de ses genoux. Natsu l'observa sans rien dire, attendant qu'elle continu. Il sentait qu'elle avait besoin de se confier. Je n'arrive pas à dormir chez moi.

Souffla-t-elle les yeux dans le vague. L'un d'eux à réussit à forcer ma porte une fois, mais J'ai dormis sur le paillasson. Le rose avait serré les dents tout au long de son aveu, réalisant l'enfer qu'elle vivait chaque jour.

Questionna le rose en levant un sourcil. La jeune fille haussa les épaules. Son regard se perdit dans le vague pendant de longues minutes: Le rose se tendit à l'extrême: Dit-il les dents serrées.

J'ai juste besoin de le dire à quelqu'un, et tu es le mieux placé pour ça. Supplia Lucy en le regardant les yeux brumeux. Le rose la fixa pendant quelques secondes, il ne dit rien. Un soupir fendit ses lèvres. Lucy se mit à trembler: Répétât-elle la voix faible. Natsu leva un sourcil, surpris par son émoi soudain. Je m'étais faite belle pour toi. Un rire faible lui échappa, ainsi qu'une larme unique.

Elle se crispa et serra plus fort ses genoux contre elle: Par contre, je n'avais pas fais d'effort sur les chaussures, j'avais gardé mes vieilles basket! Un frisson lui parcourue le dos, et un sanglot lui échappa alors qu'elle se recroquevillait encore plus sur elle même.

Natsu écarquilla les yeux, ayant peur de comprendre. Il m'a embrassé de force, et il m'a emmené chez lui. Je ne pouvais rien faire, je l'ai mordu, je l'ai frappé, je l'ai maudit Elle fondit en larmes, le corps secoué de sanglots.

Natsu fixa droit devant lui, les yeux dans le vague, les muscles tendus et la mâchoire serrée. Je crois qu'il s'est endormi vers la fin de la journée, alors je suis partie. Elle renifla et se mit à trembler. Je voulais te voir, je voulais Elle pleura, le corps secoué de sanglot. Natsu serra si fort les poings que ses jointures étaient blanches. Il tenta un geste vers elle, mais elle eut un mouvement de recul: Je suis allée jusqu'à chez toi, et j'ai reçu ton texto.

Je t'ai appelé, j'ai voulu t'expliquer, Lisana m'a hurlé dessus. Elle sanglotât, la tête dans ses genoux, et Natsu se leva d'un bond. Il lui fit face et s'inclina devant elle. Lucy le regarda, surprise. Un doux sourire éclaira son visage, la rendant tellement belle que Natsu crut en perdre le souffle: Après tout, ici, je suis la plus sale de nous deux.

C'est moi qui n'ai pas su me défendre. Natsu s'avança vers elle à grandes enjambées, et la serra très fort dans ses bras, s'imprégnant de son odeur, de ses sentiments. Elle le sentit trembler contre elle. Elle fondit en larmes. Il la berça contre son torse, lui répétant que tout ça n'était pas sa faute, qu'il allait tuer le connard qui lui avait fait tout ce mal, qu'il n'aimait pas la voir pleurer. A leur retour en classe, le jeune homme s'éloigna, et Lucy comprit que si il l'avait écouté, c'était parce qu'il n'avait pas le choix.

Elle se sentit tout à coup vide, comme si avoir tout avoué l'avait libérée, mais qu'en même temps, plus rien ne la retenait dans ce monde. Lorsqu'elle rentra ce soir là, Elle n'eut même pas le temps de monter les marches, que la porte s'ouvrit à la volée. Lucy se figea en remarquant Lisana postée su le bas de pas porte.

Lucy n'eut même pas la force de la fusiller du regard. Elle la regarda, un sourire triste sur les lèvres. La jeune fille se sentait si seule. Lisana s'avança vers elle à grands pas. Lucy ferma les yeux, s'attendant à une réplique sanglante et perfide.

Dit faiblement a blanche. La blonde sursauta et ouvrit les paupières, fixant la jeune fille devant elle sans comprendre. La blanche avait les yeux rougis et les joues humides: Si tu savais comme je regrette. Sanglotât la jeune fille e baissant les yeux. Lucy comprit que mira lui avait tout raconté.

Murmura la blanche avec un sourire triste. Lucy comprit toute l'étendue des sentiments de la jeune fille pour Natsu Dragnir. Ne t'empêche pas de l'aimer par ma faute. Je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour qu'il s'en souvienne. Ça sera ma manière de me faire pardonner. Meldy regarda vers l'entrée du cimetière et ferma les paupières.

Elle serra un peu plus son parapluie dans sa main, et se pencha vers la tombe devant laquelle elle se tenait: Une main se déposa sur son épaule, et la jeune fille releva les yeux pour rencontrer le regard triste de Léon. Le gris lui adressa un petit sourire et s'accroupit à ses côtés: Demanda Meldy sans quitter le jeune homme des yeux. Souffla Léon, ses yeux se perdant sur la pierre en face d'eux. La rose lâcha son parapluie et encercla le gris de ses bras.

Elle enfouie son visage dans son coup et retint ses larmes, voulant être celle qui le soutiendrait. Léon se mit à trembler et ferma les yeux avant de serrer Meldy dans ses bras.

Dit-elle dans un murmure. Le jeune homme fondit en larmes et la serra bien plus fort contre lui, enfouissant son visage dans son coup. Erza les trouva dans cette position et elle s'adossa contre un des arbres se trouvant au milieu de l'allée. La rousse observa ses amis pleurer silencieusement bras dans les bras. Un soupir triste lui échappa et elle leva les yeux vers le ciel orageux, tentant de retenir ses larmes.

Jellal se présenta à son tour, et resta très loin de la rousse. Il avait un pansement sur la joue, et un cocard immense. Lucy fut la suivante. Comme les deux autres filles, elle avait revêtue une robe noire, et elle portait un parapluie. Ses cheveux étaient lâchés et elle ne portait pas ses lunettes. D'un pas tremblant, la blonde s'approcha de Meldy et Léon qui étaient toujours dans les bras l'un de l'autre.

Elle s'agenouilla lentement devant la même tombe qu'eux et déposa sa main devenue faible sur la pierre. Une larme coula doucement sur sa joue, et elle s'empressa de l'essuyer. Une seconde larme s'échappa de ses paupières à présent closes.

Grey avait été son pilier, le troisième homme de sa vie, après son père et Natsu. Elle ne pourrait jamais oublier sa manière de râler sans arrêt, puis de faire les choses avec beaucoup d'implication, sa manie de se déshabiller, ses disputes puériles avec Natsu, sa passion pour les terres glacées, son talent de dessinateur.

Une troisième larme s'échoua dans son coup. Grey avait été tout pour elle. Elle se souvenait de tous les moments qu'ils avaient passé ensemble, de la maternelle au collège. Cette fois où ils avaient joué à chat dans le palais des glaces à la fête foraine, et où il s'était prit une des vitres de plein fouet.

Cette fois où ils avaient volé du papier en salle d'arts plastiques et avaient créée une immense fresque qu'ils avaient placardée dans la rue. Cette fois où il l'avait forcé à monter en haut du plus grand immeuble de magnolia alors qu'elle avait le vertige, et qu'il lui avait préparée un pique nique d'anniversaire sur le toit.

Une quatrième larme lui échappa, et un petit sourire se forma sur ses lèvres. Cette fois où ils avaient fait croire à leurs amis qu'ils sortaient ensemble. Cette fois où ils s'étaient enfuis de leur classe et qu'ils avaient lancée des milliers de bonbons du haute des escaliers.

Cette fois où ils s'étaient endormis en regardant les étoiles dans la cour du collège. Une cinquième larmes roula sur sa joue alors qu'elle retint un sanglot. Cette fois où ils s'étaient disputés et qu'ils ne s'étaient plus parlés pendant deux mois. Cette fois où il avait perdu sa mère.

La jeune fille s'effondra. Elle écrasa son front contre la pierre froide et mouillée et s'y agrippa de toutes ses forces. Son corps était secoué de sanglots déchirant, sa respiration était saccadée, mais pourtant, elle ne faisait aucuns bruits. Une main tremblante saisit la sienne, et elle se sentit attirée contre un torse agité par les larmes.

Léon la serrait dans ses bras à l'étouffer. Le gris hocha la tête comme pour appuyer ses mots et fondit de nouveau en larmes. Meldy se joignit à eux et les encercla de ses bras frêles. Erza s'approcha d'eux les pas hésitant, souhaitant recevoir elle aussi la chaleur d'une amitié. Avant même qu'elle n'ait pu faire un pas, Jellal la prit dans ses bras.

Erza le soutint de toutes ses forces. Il y a trois ans, il avait perdu sa cousine. Natsu et Lisana pénétrèrent eux aussi dans le cimetière, très éloignés l'un de l'autre. La blanche avait les yeux rougis et fixait les trois personnes enlacées devant elle. Le rose portait, tout comme les deux autres garçons, un costume noir. Son regard était brumeux et lointain, comme si il n'était pas vraiment là. Tout alla très vite.

Lisana se jeta sur Lucy et la serra contre elle, pleurant toutes les larmes de on corps. La blonde fut surprise dans un premier temps, mais elle se laissa elle aussi aller à la tristesse, s'abandonnant dans les bras de celle qui il y a trois ans était encore sa meilleure amie. Natsu s'approcha e titubant et tomba à genoux près d'elle, les attirant contre son torse. Meldy attrapa la main de son jumeau et ce dernier la tira vers leur étreinte.

Léon s'ajouta lui aussi, sentant ses larmes déborder de nouveau. Erza et Jellal s'approchèrent et la rousse sentit ses jambes tremblantes la lâcher. Elle fut attirée dans ce cercle d'amitié par Meldy, et tira Jellal derrière elle. Puis, Jubia et Grey étaient sortis ensemble, suivis par Natsu et Lucy. Et en un jour, leur bande avait été brisée. Natsu et Lucy avaient rompu, et Grey et Jubia étaient morts. La bande n'avait pas assisté à l'enterrement, chaque membre se contentant de venir au cimetière de son côté, seul.

Ils avaient essayé de le cacher pendant des années, mais la bande n'était plus aussi liée qu'avant. Et à cet instant, c'était comme si elle venait de se reconstruire, c'était comme si les fissures avaient finalement étés refermés, comme si les cicatrices avaient disparues.

Ils avaient finis par se réunir, acceptant la chaleur de leur amitié pour faire le deuil de leurs amis. Ils avaient finis par arrêter de se battre seul avec leur tristesse, avec leur douleur. Personne ne parla, seul les sanglots se firent entendre durant de longues minutes. Murmura Lisana en serrant Lucy plus fort contre elle. La blanche sécha ses larmes mais ne lâcha pas ses amis. Dit Léon, ses mains se mettant à trembler violemment.

Murmura Jellal en serrant le gris dans ses bras. Lucy ferma fort les paupières, sentant ses larmes déborder à nouveau. Une main chaude saisit la sienne, et elle croisa les yeux de Natsu: Lui murmura-t-il la voix faible. Lucy hocha la tête. Dirent-ils d'une même voix. Lucy suivit Léon, Meldy et Lisana hors du cimetière. Répondit Lucy avec un minuscule sourire. S'exclama Léon en retrouvant son sourire pétillant, bien que ses yeux soient voilés de tristesse.

Souffla Lucy en lui souriant, reconnaissante. S'exclama Erza qui venait vers eux en courant. S'étonnèrent Meldy et Lucy d'une même voix. Dit Jellal en montrant quelque chose du doigt. S'exclama Lisana en mettant les mains sur sa bouche. Lucy fronça les sourcils et regarda Natsu qui fixait un point derrière elle, un sourire amusé sur les lèvres.

La blonde se retourna et se figea en remarquant une publicité recouvrant la totalité d'une façade d'immeuble. Natsu et elle étaient en photo, arborant fièrement la marque la plus chic de tout Fiore. Lucy était rouge de gêne dans les bras du rose, et ce dernier lui embrassait le bout du nez, un petit sourire taquin sur les lèvres. La jeune fille rougit violement et recula d'un pas, surprise: Couina-t-elle plus pour elle que pour les autres. Mira-nee à vraiment du talent! Se moqua gentiment Léon en poussant le rose.

Rigola Natsu en le poussant à son tour. Fit remarquer Meldy, les yeux brillants de malice. Rigola Erza en lui écartant les doigts. N'ai pas honte, tues vraiment très belle! Lucy grogna pour toute réponse, et toute la bade explosa de rire. La jeune fille les fixa surprise, mais les rejoignit dans leur hilarité, se sentant légère, et libre. Les deux jeunes hommes se placèrent de chaque côté de la blonde qui sourit, amusée: Dit Jellal en regardant droit devant lui.

Souffla Lucy, son regard se perdant dans le vague de son passé douloureux. Lui sourit gentiment Jellal en la poussant vers la porte. Lucy déglutit et grimpa les marches lentement, redoutant ce qu'elle trouverait derrière sa porte. Le battant s'ouvrir avant qu'elle ne touche la poignée: Léon, Jellal comment c'est passé votre journée?! S'exclama sa mère avec un immense sourire. Passez une bonne nuit les garçons! S'exclama Layla en poussant sa fille à l'intérieur.

Lucy était restées figée en voyant sa mère mener ainsi en bateau les deux jeunes hommes. Layla se tourna vers elle: Monte dans ta chambre, enferme toi et ne ressort plus. Des amis vont venir. Lucy courut à l'étage, ferma la porte à double tour et se laissa glisser contre le battant, les yeux emplis de larmes: Murmura-t-elle, les larmes débordant de ses paupières. Elle aurait pu expliquer à Léon et Jellal qu'elle n'habitait plus ici, que sa mère était la pire des garces, qu'elle vivait un enfer.

Mais elle ne l'avait pas fait. Lucy fondit en larmes. Elle fut secouée de sanglots, son corps tremblant comme une feuille d'automne prête à se décrocher de sa branche.

Pleura-t-elle en se laissant tomber sur le sol. Ses larmes s'écrasèrent sur le plancher rugueux de sa chambre, elle ferma fort les paupières et ses lèvres tremblotèrent.

Souffla-t-elle, ses larmes s'écoulant à flot sur ses joues. Sa respiration se coupa et elle se mit à tousser, ses poumons lui brûlants affreusement. Réussit-elle à articuler entre deux quintes de toux. Son corps retomba sur le plancher, lourdement. Elle se tourna sur le dos, les yeux écarquillés alors que ses poumons ne semblaient plus vouloir fonctionner.

Les larmes emplirent ses paupières sans qu'elle puisse rire dirent. Elle secoua la tête et ouvrit les lèvres pour tenter de respirer.

Elle secoua la tête dans tout les sens, les larmes coulant sans pouvoir s'arrêter. Elle réussit à prendre une bouffée d'air et poussa un gémissement de douleur: Elle s'effondra et s'évanouie, la respiration presque coupée. Natsu fixait le portail, attendant l'arrivée d'une certaine personne avec impatience.

Lucy fit son sourire le plus innocent: Mais voyons Alpha, j'ai simplement estimé qu'il était de mon devoir de louve dominante, de prévenir cette chère Minerva que son petit ami la trompait avec son meilleur ami, dès qu'elle avait le dos tourné.

Vous n'auriez tout de même pas voulu que je garde une information aussi importante, pour moi? Ils s'en sont pris à un membre de notre meute, et biensûr pas à un qui pourrait se défendre, ces lâches! Je n'avais pas l'intention de vendre la mèche pour Rufus quand je l'ai appris, mais Minerva m'a cherchée. Je suis désolé pour le blondinet, mais au moins son amant a l'air assez costaud pour prendre sa défense.

Je te connais, je sais que tu n'avais pas l'intention de faire du tords à Rufus, mais que c'est Minerva que tu voulais blessée. Je suppose qu'elle t'a encore cherché sur le fait que tu étais toujours célibataire. Lucy croisa les bras: Cela ne la concerne en rien. Et vous non plus! Je fais ce que je veux. Je ne veux pas d'un mâle qui essaiera de me dicter ma conduite et qui me demandera des comptes pour chaque action que j'aurais faite.

Tous ne sont pas comme ça. Nombreux seraient fière d'avoir une compagne aussi forte que toi, parmis ceux qui sont venu me demander ta main. Lucy fronça les sourcils et serra les dents: Vous demander ma main?

Je vous préviens, si jamais j'apprend que vous avez accepté une telle chose alors que vous n'en n'avez absolument pas le droit, vous entendrez parler de moi. Sans compter que je combattrait celui qui vous l'aura demandé. Et vous savez très bien qu'il n'y a pas un mâle dans cette meute qui peut me battre.

Je sais bien a quel point ta louve est puissante, Lucy. Rassure-toi, j'ai prévenu ceux qui sont venu, que tu étais la seule décisionnaire de ta vie. Mais, tu dois savoir que ça commence à jaser dans la meute. As-tu eu des amants récemment? Cela ne vous regarde pas. Qu'ils s'occupent de leurs affaires et me laisse tranquille!

Makarov leva les mains, dans un geste apaisant: Je ne veux pas m'immiscer dans ta vie privé, mais nous les garous, sommes des êtres qui avons besoin de contact physique avec les autres. J'ai remarqué que tu restes souvent en retrait lors des soirées. Je ne te dit pas de te trouver un compagnon, mais un amant pourrait t'aider à canaliser cette puissante énergie que tu refoules.

Sans compter que ta louve serait plus détendu. Lucy soupira en se laissant à nouveau tomber dans le fauteuil: Et qui voulez-vous que je choisisse? Ils sont tous moins dominant que moi. J'ai besoin d'un homme à ma hauteur, un autre serait juste décevant. Et croyez moi, vous ne voulez pas me voir frustré sexuellement par ce que mon amant ne sais pas me contenter.

Lucy leva la main, le coupant: J'ai déjà rencontré ceux des autres meutes et aucun ne me convient. Laissez tomber, je ne vais pas perdre le contrôle de ma louve parce que je suis un peut en manque de sexe. Lucy interrogea sa louve qui souffla dédaigneusement. Ma louve et moi nous en accommodons très bien pour l'instant, mais c'est promis, le jour ou elle ne tient plus, je prendrais un amant dans la meute.

Je sais que je peux compter sur toi et que tu prendras la meilleure décision. Mais sache que si tu ressens le besoin de parler, je serai toujours là pour toi. Tu es la louve la plus dominante dans la meute, j'ai bien vu que les autres ont tendance à te craindre et à, du coup, te laisser de côté. C'est une position très solitaire qui doit te peser. Tu me fais penser à mon petit-fils. Lui aussi était très solitaire. Heureusement, il a rencontré Fried, Ever et Bixlow avant de craquer.

Si tu as besoin de compagnie, tu sais ou me trouver. Ho non, pas se genre de compagnie, je sais bien que tu m'égorgerais si l'idée venait seulement à me traverser l'esprit. Mais si tu veux parler ou autre, tu sais ou je vis et tu sais aussi que tu seras toujours la bienvenue chez moi. Lucy lui caressa les oreilles: Tu es gentille, Wendy. Tu devrais aller à l'infirmerie, Polyussica vérifiera comment tu cicatrises. Lucy s'apprêtait à sortir également du bureau de son chef de meute quand elle se tourna vers lui, l'air songeuse: Alpha, ou sont-ils maintenant, votre petit-fils, Fried et les autres?

J'ai dû l'envoyer en mission il y a quelques années avec les trois autres, dans la meute de son père. Lucy fronça les sourcils: Pourquoi son père n'est pas ici? Ce n'est pas lui qui deviendra le prochain Alpha? Mon fils n'en n'a plus pour longtemps à vivre. C'est mon petit-fils qui prendra ma relève quand il reviendra.

Mais il doit d'abord se débarrasser de la menace que représente son père. Parfois j'oublie que tu n'étais pas encore avec nous quand tout est arrivé. Yvan, mon fils, est responsable de nombre d'attaque de loup-garou sur les humains. Il a perdu le contrôle sur son loup quand je l'ai banni.

Il est retourné à l'état sauvage. D'après mon petit-fils, je suis trop vieux et rouillé pour me charger de son cas, il m'a demandé de le laisser faire. Je me demande ce que cela donnera quand tu rencontreras mon petit-fils.

Dit-moi, quel est ton type d'homme? Les vrais mâles, et vous le savez très bien. Je crois que Fried m'avait déjà parlé de votre petit-fils avant qu'il ne parte. Quand est-ce que ce sera fini et que vous allez me rendre mon meilleur ami? Fried te manque, pas vrai? Je suis désolé, je n'avais pas le choix. Avec Ever et Bixlow, ils étaient les plus à même d'aider pour cette mission. Je sais bien que si c'est lui que vous avez choisi, c'est parce que c'est lui qui convenait le mieux, mais… Ca fait quatre ans maintenant qu'ils sont partis.

Combien de temps leur faut-il pour mettre à mort un loup solitaire alors qu'ils sont quatre? C'est là le problème, il n'est pas seul. Mon fils a su s'entourer de loups relativement puissants. Mais j'ai bon espoir que d'ici quelques mois ils rentrent enfin. Il va voir cet abruti aux cheveux vert! Il m'avait dit que cela pourrait prendre du temps, mais qu'il n'y avait aucun danger!

Je vais lui arracher les yeux! Makarov se prit la tête dans les mains: Pitié, ne parle pas de ça. Au dernier rapport qu'ils m'ont fait, Fried n'arrêtais pas de me vanter les mérites physique de mon petit-fils. Il se tape votre petit-fils? Alors là, je demande à le rencontrer. Fried a toujours eu très bon goût pour les hommes. Lucy ne l'écoutais plus. Elle s'apprêtait à sortir et dit avant de refermer la porte sur elle: Je compte sur vous pour me tenir au courant de leur retour.

Je vais aller m'entraîner un peut, et vous savez quoi? Vous avez raison, il faut que je lâche un peut la bride à ma louve. Il me semble avoir aperçu un mignon blondinet tout à l'heure.

Je vais voir si j'en fais mon quatre heure. Makarov haussa les sourcils: Elle aime les blonds? Ca ne m'étonne pas dans ce cas qu'elle n'ai pas d'amant dans la meute. Les deux seuls mâles blond sont Luxus, qui est parti depuis quatre ans et qu'elle n'a jamais rencontré de toute façon, et Sting, le nouveau lieutenant qui remplace temporairement Fried et qui nous arrive de Sabertooth.

Il soupira en se prenant la tête dans les mains.. Je n'aurais pas dû les séparer tous les deux, il est son seul vrai ami. Si seulement j'avais eu un autre choix. Au moins quand il était là et qu'on allait courir à la pleine lune, elle se mêlait à la meute, maintenant elle reste toujours à l'écart.

Vivement qu'ils rentrent, je ne sais pas combien de temps elle va encore tenir sans devenir complètement folle. Même moi je vois qu'elle est toujours fatiguée. Sa louve doit constamment être aux aguets. Son loup grogna son assentiment dans sa tête. Lui aussi s'inquiétait pour la blonde. Lucy arriva dans la salle de sport et sur le ring se tenait Natsu, le deuxième soldat de la meute, qui combattait agilement avec un blondinet plutôt bien fait de sa personne. Ils étaient resté sous forme humaine, et ne portaient qu'un short, ce qui permettait à Lucy d'admirer leurs musculatures tout en finesse.

Natsu lui sauta dessus et lui fit une prise qui l'immobilisa au sol avec lui dessus. Il lui souffla à l'oreille: Trop forte pour toi, mon pote. Crois-moi, nombreux s'y sont cassé les dents. Elle te réduirait en miette si tu essayais de la contrôler.

Sting sourit en montrant les dents: Et cette femelle… Elle exsude le danger et le sexe. Deux choses auxquels je ne peut pas résister. Natsu se releva en riant: C'est pas un loup que tu devrais être, mais un lapin.

Bordel, dès que tu n'es pas en fonction, tu passes ton temps à baiser. Il n'y a rien de mal à aimer prendre du bon temps. Et je suis sûr qu'avec elle, je pourrais en prendre beaucoup. Natsu sortit du ring: Je vais vous laisser, il va être l'heure pour moi de faire ma ronde. Tu devrais aller voir le vieux avant d'y aller. Parle avec lui du futur entraînement aux combats pour les loups soumis.

Je crois que tu ferais un bon professeur, ainsi que Grey, Erza et Gajeel. Après tout, vous êtes les meilleurs soldats. Natsu rougit de plaisir sous le compliment: Un cours de défenses pour les loups soumis? C'est vrai que ça ne pourra pas leur faire de mal. J'y vais de ce pas. Lucy se tourna vers le blond en retirant lentement sa veste, dévoilant une brassière qui mettait en valeur son imposante poitrine et sa taille svelte.

Lucy sourit en sentant l'excitation de son partenaire d'entraînement: Alors, tu ne m'as pas répondu. Tu as confiance en toi jusqu'à quel point? Sting eut un sourire carnassier en se mettant en position: Au plus haut point et à tous les niveaux. Tu veux que je te le prouve?

Lucy approcha son visage tout près du sien en libérant ses membres: C'est tout ce dont tu es capable, blondinet? Sting inversa rapidement leur position, se retrouvant entre les jambes de la blonde. Il bougeât son bassin lentement contre elle, lui faisant ressentir son envie: Tu me donnes une autres chance? Lucy enserra ses jambes autour du bassin du jeune homme et échangea encore leur position, d'un coup de hanche. Elle bougea sur lui. Ca doit pouvoir se faire, mais attention à ne pas la gaspiller.

Dans son excitation, sting déchira les vêtements de la blonde. Il lui griffa les cuisses alors qu'elle ondulait lentement du bassin sur lui. Elle arrêta tout mouvement et lui saisi la gorge en grondant: Ne laisse pas de marque sur moi, tu n'en n'as pas le droit, c'est clair? Je ne t'appartient pas! Lucy lui arracha son caleçon et s'empala sur son sexe dressé en gémissant: Maintenant, montre moi de quoi tu es capable. Sting la saisi par les hanches et releva le bassin à sa rencontre alors qu'elle se soulevait légèrement.

Il alla vite, s'enfonçant violemment et rapidement en elle alors quelle gémissait. En quelques instant il joui et s'effondra au sol alors qu'elle se relevait lentement.

Lucy leva un sourcil: Vu ton assurance, je pensais que tu me ferais prendre mon pied, mais visiblement, tu ne pense qu'à prendre le tien. De plus, tu ne tiens pas la distance. Natsu a raison, tu es un vrai lapin. J'ai besoin de courir un peut pour évacuer ma frustration par ta faute. Elle se transforma en une magnifique louve au pelage crème et sorti après avoir à nouveau grogné après Sting qui avait encore tenté de la retenir.

Quand elle revint au bout d'une heure de course effrénée, elle prit une douche et alla trouver Sting dans sa chambre. Lucy grogna en montrant les dents: Ne joue pas au petit chef avec moi, tu pourrais le regretter. Sting grogna à son tour: Pourtant je suis sûr que c'est ce qu'il te manque. Un mâle pour te mâter.

Ce qu'il me faut, c'est une bonne baise. Mais si tu préfères discuter, je peux toujours aller trouver quelqu'un d'autre. Se genre de scène se répéta souvent pendant l'année écoulée. Et même si ni Lucy, ni sa louve n'étaient vraiment satisfaite physiquement, au moins, on la laissait enfin tranquille. Et quand Sting essayait un peut trop de prendre l'ascendant sur elle, il lui suffisait d'un petit combat sur le ring pour le remettre en place.

Nous nous trouvons d'ailleurs un an plus tard, à nouveau dans la salle de sport. Lucy et Sting se faisaient face sur le ring et toute la meute était venu assister à ce combat bien que routinier. Ils savaient tous que le blond allait rapidement mordre la poussière une fois de plus.

Mais c'était simplement une nouvelle occasion pour eux de se moquer de lui. De toute façon, il ne méritait absolument pas la jeune femme. Makarov, Bixlow, Ever, Fried et Luxus entrèrent, alors que certains discutaient pendant que Lucy s'échauffait tranquillement avant le combat. Gajeel donna une grande claque dans le dos du blond: Alors, t'es pas au niveau et elle t'a déjà castré? Elle prend son pied, je suis le meilleur, t'inquiète. Parce que sans vouloir te vexer, je l'avais pas vu autant sur les nerfs depuis le départ de Fried, et elle ne couchait pas avec lui, il me semble.

T'es sûr que t'es aussi doué que tu le dis? Non merci, Jellal sait me faire prendre mon pied, lui. Toi, par contre, je ne suis pas sûre vu l'humeur de Lucy. Bordel, je savais pas qu'on pouvait être aussi frustré que ça.

Mon loup a du mal à être dans la même pièce qu'elle, tellement sa louve est sur les nerfs. Sting serra les poings de colère, alors que tous s'esclaffaient, car lui comme tous les autres savaient que le second lieutenant est gay. Dans un mouvement d'humeur, le blond se jeta en grognant sur la jeune femme afin de la gifler mais elle esquiva facilement l'attaque, en riant devant le visage rouge de colère du jeune homme.

Fried sourit en voyant son amie immobiliser le blond au centre du ring: Elle est formidable, n'est ce pas? Luxus observa la silhouette de la blonde, toujours de dos, et quand il ressentit l'aura de dominance de sa louve, son loup fut aussitôt aux aguets, ainsi qu'une certaine partie de son corps qui se dressa instantanément. Lucy se redressa, libérant enfin son adversaire: J'en ai vraiment plus qu'assez de se petit jeux entre nous.

Le jour ou tu arriveras à me faire prendre mon pied mieux que mon vibromasseur, je te laisserai peut être dire quelque chose sur mes activités, mais en attendant, apprends à rester à ta place.

Tu ne m'es vraiment d'aucune utilité. C'est terminé cette histoire. Je veux bien remplacer ton vibro moi, si tu veux. Je te garanti que tu ne le regretteras pas. Lucy ricana sans détourné le regard de son adversaire qui tremblait maintenant de colère et avait du mal à conserver forme humaine: Si t'es aussi peut doué que lui, je préfère en rester à une valeur sûre.

Tu es beaucoup trop proche de lui! J'ai le droit de me poser des questions sur ce que tu fais quand tu restes aussi tard avec lui, non? Ce que je fais avec Gajeel ne te regarde en rien. Il va quand même falloir que tu imprimes un jour, qu'on n'est pas un couple toi et moi.

C'était juste un arrangement entre nous. Je ne ressent rien pour toi. Et pour ce que ça vaut, je pourrais très bien coucher avec Gajeel, Natsu et Grey en même temps que tu n'aurais rien à y redire.

C'est clair maintenant dans ta petite tête ou tu es vraiment le cliché du blond con? Les trois hommes cité s'entre regardèrent et dirent d'une même voix en levant la main: C'est bon pour moi. Si à trois vous n'arriviez pas à satisfaire une seule femme, je pense qu'on serait tous en droit de s'inquiéter.

Quoi que, même trois Sting ne pourraient me satisfaire. Hé, nous compare pas à lui, tu veux? On est pas comme lui. Toutes celles qui sont sorties de mon lit avaient pris leur pied. Je saurais très bien m'occuper d'une femelle telle que toi. Parce que j'ai l'air aussi stupide? J'ai pas encore envi de mourir, moi. Ce qui ne semble pas être le cas de ton blondinet. Lucy plissa les yeux: Ce n'est pas mon blondinet. Surtout, s'il y en a une qui le veut qu'elle n'hésite pas.

Elle se pencha vers le blond, qui avait des poils qui commençaient à recouvrir ses bras, offrant sans le savoir, une très belle vue à Luxus sur son postérieur. Tu ne sais pas te contrôler Sting? Faut-il que quelqu'un te donne des cours pour t'apprendre à nouveau à ne pas te transformer à tout bout de champs? Sting, pour que je puisse te considérer comme tel, il aurait fallu que tu sois doué. Hors, ce n'est pas le cas. Tu veux que je baise ici et maintenant avec le premier venu pour te prouver le contraire?

Luxus s'approcha immédiatement du ring: Je suis le premier venu, je peux te rendre se service si tu veux. Lucy se tourna vers lui, mais ses yeux furent attiré par une tignasse verte quelques mètres derrière lui. Son visage s'illumina d'un grand sourire et elle sauta par dessus le grand blond sans vraiment le voir, pour atterrir dans les bras de son ami aux long cheveux vert. Fried la serra dans ses bras en la faisant tournoyer et murmura à son oreille: Tu m'as tellement manqué ma chérie.

Lucy lui donna un coup dans l'épaule: C'est de ta faute, tu n'avais qu'à revenir plus vite! Si tu avais été là, je n'aurais pas eu besoin de cet abruti.

Sting se redressa, blessé et humilié en plus de se faire maintenant royalement ignorer: Tu sais ce qu'il te dit l'abruti, connasse? Lucy fit un vague geste de la main sans se détourner: Non, et je m'en contrefou! Va donc bouder dans ta chambre et laisse moi tranquille.

...




Site de rencontre sexe cim sexe

  • Elle, c'est Erza alias Titania. Elle réussit à prendre une bouffée d'air et poussa un gémissement de douleur:
  • Intention sexuelle le sexe fairy tail
  • SEXE PENDANT GROSSESSE FILM SEXE INTENTION


Sexe concorde sexe beurette


Natsu se réveilla douloureusement ce jour la. Et c'était peu dire car ce jour là, était le plus horrible de sa misérable vie. Quelque jours plus tôt dans la ravissante petite ville de Magnolia, une guide bruyante battait son plein comme tout les jours.

La boisson coulait à flot et les esprits étaient en fête. Tous les soucis des grands jeux magiques étaient finis. Sabertood s'était retiré pour un bon moment et les mages de Fairy Tail avaient le sourire aux lèvres. En particulier un certain mage aux cheveux rose bien connu sous le nom de Natsu Dragnir, bien qu'en ce moment il se battait avec Grey et donc ne souriait pas, il était tout de même heureux. La vie était redevenue comme avant et les problèmes étaient loin à présent.

La bagarre générale dura jusqu'à très tard dans la nuit. Grey et Natsu avaient bu en plus, ce n'était pas souvent et en plus ils ne tenaient pas l'alcool. C'est donc à grande peine que le mage de feu essayait de retourner chez lui, titubant à chaque coin de rue, ayant du mal à ce tenir droit.

Natsu n'aurait jamais bu s'il avait su ce qui l'attendait, il n'aurait jamais déclenché une bagarre général, ni proposer un concours de beuverie avec Grey pour les départager. Non il n'aurait pas fait toutes ces choses, il aurait plutôt dit a tout le monde qu'il les aimait fort.

Il aurait dit une fois de plus à quel point il adore sa famille. Il aurait embrassé Lucy, enlacé Grey, pareil pour Erza et le vieux, il se serait battu une dernière fois contre Gajeel et Luxus, il aurait été plus attentif aux paroles de Cana et Mira, il aurait joué un peu plus avec Happy. Oui, il aurait fait toutes ces choses s'il avait su, mais en ce moment il ne se doutait en rien du terrible sort qui l'attendait. Il continua à marcher, ou plutôt zigzaguer en se tenant mal sur ces pieds.

Soudain une vive douleur, puis plus rien, le vide, le néant Ce n'est qu'environ le lendemain qu'il se réveilla, agressé par la lumière du soleil.

Puis, reprenant peu à peu conscience il grimaça. Une vive douleur, bien plus horrible que n'importe laquelle des blessures qu'il avait déjà le prenait aux entrailles, ou au niveau des fesses plus précisément. Il avait presque envie de pleurer, sans qu'il sache pourquoi. En plus de cette insupportable douleur, entre la gêne et le déchirement, ses poignets le faisaient eux aussi souffrir.

Apparemment il était attaché, avec une corde, et à force d'essayer de se dégager, ils étaient en sang. Bizarrement il tenta de faire naitre ses flemmes pour bruler cette corde mais sans succès, impossible d'utilisé la magie. Il continua encore et encore, s'éraflant à nouveau les poignets.

Il ne comprenait pas ce qu'il se passait mais visiblement ce n'était pas en ça faveur. Et le fait qu'il soit nu, attaché a un lit par une corde sans pouvoir utiliser la magie et au vu de la douleur a ses fesses et le liquide qui semblait en dévouer, il n'y a pas dix mille explications. Mais ça, il ne voulait pas y penser. Il bloquait toute ces questions, qui, quand, comment, pourquoi? Il les bloquait toute pour se sauver lui même, ne voulait pas céder à la panique. C'est alors qu'un grincement, un bruit sinistre se fit entendre.

C'était la porte qui s'ouvrait en grand, laissant l'ombre d'une personne transparaitre avec la lumière du couloir. Et cette personne entra, le sourire aux lèvres. Il sorti du tiroir un petit flacon. Natsu s'agitait, bougeant fortement bien qu'il était attaché. Le blond s'approcha alors du lit, Natsu lui montrait bien par son regard que s'il le touchait, il mourrait.

Ceci n'arrêta pas le jeune homme qui ouvrit le flacon et en bu l'intégralité, laissant le liquide dans sa bouche. Il prit alors le menton du garçon aux cheveux rose et l'embrassa de force, lui faisant boire le liquide au goût fraise. Une fois ceci fait, il se dégagea. Son esprit ne réagissait plus, choquer. Cependant un reprit bien vite contenance, ou pas dans un sens. Une bouffé de chaleur le prit au ventre, puis un petit peu plus bas. Ces joues se rougirent sous l'excitation naissante.

Il n'avait jamais ressenti ça avant. Il dit alors d'une petite voix, soumise à un point qu'elle ne lui correspondait plus. Il passa alors sa main sur le torse du rose, l'effleurant à peine, mais ceci déclencha un délicieux frisson dans le dos du soumis.

Il ne l'avouerait jamais mais la main froide lui faisait un grand bien alors que le chaud s'emparait de son corps. Il en redemanderait presque si il n'avait pas cette haine au fond de lui. Il s'approcha alors de lui, le rose ne gesticulant plus, et murmura d'une voix chaude et suave, son sourire ne cessent de s'accentué encore et encore en voyant que le garçon attaché se mordait la lèvre inférieur un peu plus fort pour ne pas gémir. Natsu ne put alors retenir ces gémissements rauques, soupirant d'aise et grimaçant d'excitation, la bouche ouverte et les yeux fermés.

Il ouvrit la bouche pour dire quelque chose mais rien ne sorti, par contre quelque chose rentra et bougea dedans sans que le mage ne puisse faire quoique ce soit. Le blond poussa des râles de plaisir rauques et puissants, bougeant très vite dans la bouche du rose. Pour ce faire, il lui tenait les cheveux, tirant vers l'arrière pour avoir une meilleur position et s'enfoncé encore plus dans l'antre buccale du mage.

Il continua ainsi longtemps jusqu'à ce lasser et lâcha les cheveux sans douceur, en arrachant même au passage. Il monta sur le lit, entre les jambes de Natsu pour le regarder de toute sa hauteur. Natsu comprit tout de suite les intentions du blond et recula le plus possible. Ce dernier grimaça à la fuite de mage et lui prit fortement les cuisses pour le ramené vers lui.

Le rose cria de douleur. C'était indescriptible, cette sensation de gêne et de douleur comme si on vous élargissait les entrailles, c'est un peu ce qui se passe mais bon. Il serra fortement ses poings au point de saigner. Le dominant remarquant ceci sourit sadiquement. Il se pencha sur lui et s'enfonça en entière puis vint lécher le sang coulant le long du bras pale de Natsu.

Natsu ne supportait pas. Il avait beaucoup trop mal et peut importe combien il serrait les poings ou se mordait la lèvre, il laissa ses cris de douleur emplir la pièce. Le blond n'en pouvait plus, entendre le rose crié de cette manière l'excitait au plus au point. Il alla de plus en plus vite, détruisant l'intimité du dominé. Il ne pourrait pas se retenir encore longtemps à ce rythme. Il accéléra au possible ces coups, léchant les larmes de Natsu qui coulait depuis longtemps maintenant.

Il vient quelque temps après, dans le rose. Il se retira ensuite sans plus de cérémonie et remit son pantalon. Il reprit ensuite sa boisson chaude qui avait bien eu le temps refroidir. Il sourit sadiquement et la versa sur le corps nu du mage. Natsu avait été mouillé, pas que par le café, et il pleurait encore.

Comment en était-il arrivé la? Pourquoi personne ne venait le sauver? Ou sont passé Lucy, Grey et Erza? Et tous les autres? Il serra un peu plus les draps couvert de sang et pleura encore plus. Que c'était-t-il passé hier? Il s'endormi ensuite, épuisé par ses pleures. Il se réveilla doucement, la douleur étant encore très présente. Il grimaça avant même d'ouvrir les yeux, il ne voulait pas les ouvrir pour tomber encore sur le blond. Après plusieurs heures il se résigna et ouvrit les yeux, lentement.

Il regarda droit devant lui, une petite commode en bois noir, vieille et sale noir à quelque endroit. Une de ces poignées était tombée et on pouvait voir le trou.

Le mur d'en face était recouvert d'une tapisserie des années trente avec des motifs de fleures affreusement horrible. Elle était arraché à des endroits, bruler à d'autre, noir et sale. En tournant légèrement la tête, Natsu put voir la seule fenêtre de la chambre, grande, cassé. Il y avait un trou dedans qui avait été comblé avec un filme plastique et du scotch.

Cette chambre était vraisemblablement sale et insalubre. Il avait dormi dehors, dans la poussière, et surement dans des endroits encore plus sale que celui la et pourtant cette chambre le dégoutait du plus profond de ses entrailles.

Surement parce qu'il y avait été violé, et sans doute plus d'une fois sans qu'il le sache. Il renifla de dégout et voulu se relever un peu, mauvaise idée. Il s'arrêta net en sentant la vive douleur alors qu'il n'avait presque pas bouger.

Il remarqua alors que ses poignets avec été défait mais qu'à la place il avait une longue chaine à son pied. Il ferma les yeux et essaya d'oublier la douleur. Facile à dire, dur à faire. Natsu se figea d'un coup. Ce n'était pas la voix du blond, il en était sûr. Celle-ci était plus grave, plus basse, plus dur mais moins cruel. Elle était comme un espoir ans ce monde de noirceur. Le rose entendit alors du bruit derrière lui. Le porteur de la voix se déplaça pour que Natsu puisse le voir, allant devant lui.

Une fois l'inconnu dans son champ de vision, Natsu put le détailler. Il était plutôt grand, du moins du point de vu de Natsu. Il a les cheveux noirs en bataille et un visage plutôt mature et dur. Il est habillé d'un haut gris et d'un pantalon noir profond. Il porte également une longue cape noire lui donnant un air plus sombre encore. Mais voyons Alpha, j'ai simplement estimé qu'il était de mon devoir de louve dominante, de prévenir cette chère Minerva que son petit ami la trompait avec son meilleur ami, dès qu'elle avait le dos tourné.

Vous n'auriez tout de même pas voulu que je garde une information aussi importante, pour moi? Ils s'en sont pris à un membre de notre meute, et biensûr pas à un qui pourrait se défendre, ces lâches! Je n'avais pas l'intention de vendre la mèche pour Rufus quand je l'ai appris, mais Minerva m'a cherchée. Je suis désolé pour le blondinet, mais au moins son amant a l'air assez costaud pour prendre sa défense. Je te connais, je sais que tu n'avais pas l'intention de faire du tords à Rufus, mais que c'est Minerva que tu voulais blessée.

Je suppose qu'elle t'a encore cherché sur le fait que tu étais toujours célibataire. Lucy croisa les bras: Cela ne la concerne en rien. Et vous non plus!

Je fais ce que je veux. Je ne veux pas d'un mâle qui essaiera de me dicter ma conduite et qui me demandera des comptes pour chaque action que j'aurais faite. Tous ne sont pas comme ça.

Nombreux seraient fière d'avoir une compagne aussi forte que toi, parmis ceux qui sont venu me demander ta main. Lucy fronça les sourcils et serra les dents: Vous demander ma main? Je vous préviens, si jamais j'apprend que vous avez accepté une telle chose alors que vous n'en n'avez absolument pas le droit, vous entendrez parler de moi. Sans compter que je combattrait celui qui vous l'aura demandé.

Et vous savez très bien qu'il n'y a pas un mâle dans cette meute qui peut me battre. Je sais bien a quel point ta louve est puissante, Lucy. Rassure-toi, j'ai prévenu ceux qui sont venu, que tu étais la seule décisionnaire de ta vie. Mais, tu dois savoir que ça commence à jaser dans la meute.

As-tu eu des amants récemment? Cela ne vous regarde pas. Qu'ils s'occupent de leurs affaires et me laisse tranquille! Makarov leva les mains, dans un geste apaisant: Je ne veux pas m'immiscer dans ta vie privé, mais nous les garous, sommes des êtres qui avons besoin de contact physique avec les autres.

J'ai remarqué que tu restes souvent en retrait lors des soirées. Je ne te dit pas de te trouver un compagnon, mais un amant pourrait t'aider à canaliser cette puissante énergie que tu refoules. Sans compter que ta louve serait plus détendu. Lucy soupira en se laissant à nouveau tomber dans le fauteuil: Et qui voulez-vous que je choisisse? Ils sont tous moins dominant que moi. J'ai besoin d'un homme à ma hauteur, un autre serait juste décevant.

Et croyez moi, vous ne voulez pas me voir frustré sexuellement par ce que mon amant ne sais pas me contenter. Lucy leva la main, le coupant: J'ai déjà rencontré ceux des autres meutes et aucun ne me convient. Laissez tomber, je ne vais pas perdre le contrôle de ma louve parce que je suis un peut en manque de sexe. Lucy interrogea sa louve qui souffla dédaigneusement. Ma louve et moi nous en accommodons très bien pour l'instant, mais c'est promis, le jour ou elle ne tient plus, je prendrais un amant dans la meute.

Je sais que je peux compter sur toi et que tu prendras la meilleure décision. Mais sache que si tu ressens le besoin de parler, je serai toujours là pour toi. Tu es la louve la plus dominante dans la meute, j'ai bien vu que les autres ont tendance à te craindre et à, du coup, te laisser de côté. C'est une position très solitaire qui doit te peser. Tu me fais penser à mon petit-fils. Lui aussi était très solitaire. Heureusement, il a rencontré Fried, Ever et Bixlow avant de craquer.

Si tu as besoin de compagnie, tu sais ou me trouver. Ho non, pas se genre de compagnie, je sais bien que tu m'égorgerais si l'idée venait seulement à me traverser l'esprit. Mais si tu veux parler ou autre, tu sais ou je vis et tu sais aussi que tu seras toujours la bienvenue chez moi. Lucy lui caressa les oreilles: Tu es gentille, Wendy. Tu devrais aller à l'infirmerie, Polyussica vérifiera comment tu cicatrises.

Lucy s'apprêtait à sortir également du bureau de son chef de meute quand elle se tourna vers lui, l'air songeuse: Alpha, ou sont-ils maintenant, votre petit-fils, Fried et les autres?

J'ai dû l'envoyer en mission il y a quelques années avec les trois autres, dans la meute de son père. Lucy fronça les sourcils: Pourquoi son père n'est pas ici? Ce n'est pas lui qui deviendra le prochain Alpha? Mon fils n'en n'a plus pour longtemps à vivre. C'est mon petit-fils qui prendra ma relève quand il reviendra. Mais il doit d'abord se débarrasser de la menace que représente son père. Parfois j'oublie que tu n'étais pas encore avec nous quand tout est arrivé.

Yvan, mon fils, est responsable de nombre d'attaque de loup-garou sur les humains. Il a perdu le contrôle sur son loup quand je l'ai banni. Il est retourné à l'état sauvage. D'après mon petit-fils, je suis trop vieux et rouillé pour me charger de son cas, il m'a demandé de le laisser faire.

Je me demande ce que cela donnera quand tu rencontreras mon petit-fils. Dit-moi, quel est ton type d'homme? Les vrais mâles, et vous le savez très bien. Je crois que Fried m'avait déjà parlé de votre petit-fils avant qu'il ne parte. Quand est-ce que ce sera fini et que vous allez me rendre mon meilleur ami? Fried te manque, pas vrai?

Je suis désolé, je n'avais pas le choix. Avec Ever et Bixlow, ils étaient les plus à même d'aider pour cette mission. Je sais bien que si c'est lui que vous avez choisi, c'est parce que c'est lui qui convenait le mieux, mais… Ca fait quatre ans maintenant qu'ils sont partis. Combien de temps leur faut-il pour mettre à mort un loup solitaire alors qu'ils sont quatre? C'est là le problème, il n'est pas seul. Mon fils a su s'entourer de loups relativement puissants.

Mais j'ai bon espoir que d'ici quelques mois ils rentrent enfin. Il va voir cet abruti aux cheveux vert! Il m'avait dit que cela pourrait prendre du temps, mais qu'il n'y avait aucun danger! Je vais lui arracher les yeux! Makarov se prit la tête dans les mains: Pitié, ne parle pas de ça. Au dernier rapport qu'ils m'ont fait, Fried n'arrêtais pas de me vanter les mérites physique de mon petit-fils. Il se tape votre petit-fils?

Alors là, je demande à le rencontrer. Fried a toujours eu très bon goût pour les hommes. Lucy ne l'écoutais plus. Elle s'apprêtait à sortir et dit avant de refermer la porte sur elle: Je compte sur vous pour me tenir au courant de leur retour. Je vais aller m'entraîner un peut, et vous savez quoi? Vous avez raison, il faut que je lâche un peut la bride à ma louve.

Il me semble avoir aperçu un mignon blondinet tout à l'heure. Je vais voir si j'en fais mon quatre heure. Makarov haussa les sourcils: Elle aime les blonds? Ca ne m'étonne pas dans ce cas qu'elle n'ai pas d'amant dans la meute.

Les deux seuls mâles blond sont Luxus, qui est parti depuis quatre ans et qu'elle n'a jamais rencontré de toute façon, et Sting, le nouveau lieutenant qui remplace temporairement Fried et qui nous arrive de Sabertooth.

Il soupira en se prenant la tête dans les mains.. Je n'aurais pas dû les séparer tous les deux, il est son seul vrai ami. Si seulement j'avais eu un autre choix. Au moins quand il était là et qu'on allait courir à la pleine lune, elle se mêlait à la meute, maintenant elle reste toujours à l'écart. Vivement qu'ils rentrent, je ne sais pas combien de temps elle va encore tenir sans devenir complètement folle. Même moi je vois qu'elle est toujours fatiguée. Sa louve doit constamment être aux aguets.

Son loup grogna son assentiment dans sa tête. Lui aussi s'inquiétait pour la blonde. Lucy arriva dans la salle de sport et sur le ring se tenait Natsu, le deuxième soldat de la meute, qui combattait agilement avec un blondinet plutôt bien fait de sa personne. Ils étaient resté sous forme humaine, et ne portaient qu'un short, ce qui permettait à Lucy d'admirer leurs musculatures tout en finesse. Natsu lui sauta dessus et lui fit une prise qui l'immobilisa au sol avec lui dessus.

Il lui souffla à l'oreille: Trop forte pour toi, mon pote. Crois-moi, nombreux s'y sont cassé les dents. Elle te réduirait en miette si tu essayais de la contrôler. Sting sourit en montrant les dents: Et cette femelle… Elle exsude le danger et le sexe.

Deux choses auxquels je ne peut pas résister. Natsu se releva en riant: C'est pas un loup que tu devrais être, mais un lapin. Bordel, dès que tu n'es pas en fonction, tu passes ton temps à baiser. Il n'y a rien de mal à aimer prendre du bon temps. Et je suis sûr qu'avec elle, je pourrais en prendre beaucoup. Natsu sortit du ring: Je vais vous laisser, il va être l'heure pour moi de faire ma ronde.

Tu devrais aller voir le vieux avant d'y aller. Parle avec lui du futur entraînement aux combats pour les loups soumis. Je crois que tu ferais un bon professeur, ainsi que Grey, Erza et Gajeel. Après tout, vous êtes les meilleurs soldats. Natsu rougit de plaisir sous le compliment: Un cours de défenses pour les loups soumis? C'est vrai que ça ne pourra pas leur faire de mal.

J'y vais de ce pas. Lucy se tourna vers le blond en retirant lentement sa veste, dévoilant une brassière qui mettait en valeur son imposante poitrine et sa taille svelte. Lucy sourit en sentant l'excitation de son partenaire d'entraînement: Alors, tu ne m'as pas répondu. Tu as confiance en toi jusqu'à quel point? Sting eut un sourire carnassier en se mettant en position: Au plus haut point et à tous les niveaux. Tu veux que je te le prouve?

Lucy approcha son visage tout près du sien en libérant ses membres: C'est tout ce dont tu es capable, blondinet? Sting inversa rapidement leur position, se retrouvant entre les jambes de la blonde.

Il bougeât son bassin lentement contre elle, lui faisant ressentir son envie: Tu me donnes une autres chance? Lucy enserra ses jambes autour du bassin du jeune homme et échangea encore leur position, d'un coup de hanche. Elle bougea sur lui. Ca doit pouvoir se faire, mais attention à ne pas la gaspiller. Dans son excitation, sting déchira les vêtements de la blonde.

Il lui griffa les cuisses alors qu'elle ondulait lentement du bassin sur lui. Elle arrêta tout mouvement et lui saisi la gorge en grondant: Ne laisse pas de marque sur moi, tu n'en n'as pas le droit, c'est clair? Je ne t'appartient pas! Lucy lui arracha son caleçon et s'empala sur son sexe dressé en gémissant: Maintenant, montre moi de quoi tu es capable. Sting la saisi par les hanches et releva le bassin à sa rencontre alors qu'elle se soulevait légèrement. Il alla vite, s'enfonçant violemment et rapidement en elle alors quelle gémissait.

En quelques instant il joui et s'effondra au sol alors qu'elle se relevait lentement. Lucy leva un sourcil: Vu ton assurance, je pensais que tu me ferais prendre mon pied, mais visiblement, tu ne pense qu'à prendre le tien. De plus, tu ne tiens pas la distance. Natsu a raison, tu es un vrai lapin. J'ai besoin de courir un peut pour évacuer ma frustration par ta faute. Elle se transforma en une magnifique louve au pelage crème et sorti après avoir à nouveau grogné après Sting qui avait encore tenté de la retenir.

Lui demanda Laxus en désignant la table derrière elle. Et ça y est le professeur principal rentre. Nous avons Gildartz encore une fois.

Je suis si content. J'en pleurerais de joie. Wendy, si tu savais à quel point je suis heureux en ce moment. Ah, elle a passé son ancien portable à Roméo. J'ai fait la même chose à Wendy. Faut dire qu'elle est tellement craquante quand elle me demande un truc.

J'ai plein de photos d'elle sur mon nouveau portable. Où est passé mon portable? Je me retourne délicatement derrière et là je l'aperçois entre les mains de mes potes. Regardant les photos de Wendy en plus. Je vais les taper. S'inquiéta Laxus en me regardant avec mon aura noire et mon regard d'assassin. Commença à paniquer Laxus. Cria Laxus à leur intention.

Demandèrent les garçons en se retournant vers lui. Dis Laxus en me pointant du doigt. Vous osez la salir avec vos esprits tordus?! Criais-je en les choppant par le col de leurs chemises. Crièrent les lycéens à l'intention de leur professeur principal. Demanda Gildartz en tournant son regard vers eux.

Ne les balance pas par la fenêtre bon sang. On est la rentrée. Demandais-je à senseï amusé. Je peux les faire ranger la bibliothèque de l'académy. Elle est en désordre depuis 35 années de suite. Il leur faudra au moins trois mois pour tout ranger. Acceptais-je en reposant par terre mes trois potes. Quand à vous trois, c'est la dernière fois que je vous laisse une chance comme ça.

Si je vous reprend avec des pensées pas nettes. Je vis Lucy partir pour son travail. Je regarda l'heure sur mon portable. Que j'avais repris des mains de Grey entre temps. J'allais être en retard. Et si je me dépêchais pas, j'vais avoir un problème par rapport à Gajeel. Il ne tolère aucun retard au boulot. Bon, j'ai mon portable, mon sac avec mes affaires dedans, peu nombreuses mais présentes, mon écharpe. J'ai rien oublié même pas mes clefs de la maison. Donc je peux y aller. Me répondis le professeur.

Répondais-je en lui souriant et en courant. Normalement, Lucy a dû m'attendre au parking. On y va en moto tous les deux. On bosse jusqu'à midi et ensuite on pars chercher Roméo et Wendy à l'école primaire. Après, on pourra aller au pub. Ah, j'arrive au parking. Lucy m'attend vers sa moto noire. Donc oui, ils vont bien souffrir, dis-je en rigolant. On y va sinon Gajeel va nous passer un savon. J'le vois d'ici avec plein d'enfants courant après lui pour rigoler, décida Lucy en mettant son casque de moto.

On commença à partir vers notre endroit où on travaille tout les deux. On arriva pile à l'heure à notre job. Gajeel regardait sa montre et nous sourit car on était ponctuel. Il aimait bien ça, la ponctualité quand il s'agit de boulot. C'est beau ce genre de commentaire ;D Hey Hey Hey! Vos scènes détestées u.

Tellement gentil de votre part mes fidèles lecteurs. Vous en pensé quoi de cette série de 6 avatars à la fin de chaque chapitre? Moi ça m'éclate x3. Allez un peu de spoil pour le prochain chapitre: Cela va se passer dans un crèche. Chapitre 3 Fiction 3. Cela faisait plus ou moins dix minutes que Gajeel et Natsu se battaient pour savoir quelle peluche une petite fille prendra. Enfin, la petite fille en question était là assise devant Lucy, qui entre temps lui faisait des petites tresses fines, regardant sans vraiment trop comprendre les deux hurluberlus, tête contre tête, front contre front, qui étaient comme chiens et chats.

Lucy coiffait doucement la petite fille âgée déjà de 3 ans pour éviter de trop lui faire mal. La fillette venait à la crèche depuis ses 1 ans et aimait bien cet endroit. Il faut dire qu'au départ, ses parents étaient un peu sceptiques à l'idée de laisser leur enfant à Gajeel. Il faut avouer que quand on voit un géant d'1 m 90 baraqué avec des piercings sur presque tout le visage avec des habits un peu déchiré de partout et un tatouage de tribal sur l'épaule, on n'a pas tout de suite confiance envers cette personne.

Mais Gajeel adorait les enfants et ces derniers l'adoraient. Lucy terminait enfin ses tresses et se leva en prenant la petite dans ses bras et se dirigea vers les deux hommes. La crèche qu'avait créé Gajeel depuis 2 ans déjà avait un fonctionnement des plus inhabituels, les petits qui souhaitaient faire la sieste choisissaient eux-mêmes leurs musiques pour s'endormir mais parfois Gajeel leur faisait découvrir d'autres genre comme du reggae, du jazz voir des classiques français.

Mais pour les enfants beaucoup plus jeunes, il mettait quand même des musiques plus douces les premières fois puis il les habituait au bruit et tâches de la vie quotidienne pour qu'ils évitent d'être trop indépendant de leur parents car sinon ces derniers ne s'en sortent plus du tout.

Il y avait aussi des animations avec des marionnettes ou alors des découverts avec la nature pour les plus grands. Gajeel faisait aussi des offres pour les parents pour les aider dans l'éducation de leur progéniture. Il était très proche de ces enfants qu'il gardait et prenait des nouvelles quand ils étaient malades. C'était le baby-sitter parfait.

Demanda Natsu qui était en train de s'occuper de ranger les jouets éparpillés. Les deux étudiants se mirent à réfléchir à la destination du voyage mais une personne rentra dans la crèche.

Elle semblait perdue et n'était pas du Japon en tout cas. Elle avait des cheveux colorés blond vénitien avec des bouts de mèches de toutes les couleurs, ondulés ils arrivaient vers le milieu du dos. Elle devait avoir dans les 20 ans environ. Elle avait des lunettes rectangulaires noires. Ses yeux étaient verts avec un petit mélange de bleu. Demanda Lucy en se mettant devant elle avec un sourire. I don't speak japan and I'm French, répondit la jeune femme un peu paniquée. Questionna Natsu en français aussi.

Je me perdrai vite dans cette immense crèche. Demanda Lucy qui entama la marche. Elle doit avoir fini sa sieste vu que c'est déjà 16h30 mais la musique ne doit pas être finie à mon avis, expliqua Natsu. La chanson préféré de Caroline qui a eu 4 ans il y a mois et elle apprend les paroles petit à petit.

On pouvait voir la petite sautée de partout en chantant les paroles et jouant une guitare invisible. Lucy arrêta la musique et regarda la petite qui avait ses jolis cheveux blonds en batailles, toute rouge de partout et même pas essoufflée après cette performance. Elle avait ce grand sourire innocent. Marraine qui était un peu stupéfaite de voir une crèche qui mettait les musiques que les enfants voulaient pour dormir.

C'était une première pour elle. Deux semaine était passé depuis. L'anniversaire de Gajeel était dans deux jours et Lucy et Natsu avait trouvé le cadeau qu'il offrirait à Gajeel. Ils étaient en cours, tous au complet sans aucun bruit car ils faisaient de exercices et le prof de Français était Mr Wacaba.

Il mordillait sa pipe éteinte, c'était une habitude qu'il avait pris depuis toujours et cela ne dérangeait pas le directeur tant qu'il ne fumait pas dans l'enceinte de l'établissement. Luxus était avachie sur son bureau entrain de remplir des dossiers pour le conseil des élèves, ses exercices terminés depuis quinze minutes déjà. Natsu gribouillait, Lucy faisait une grue en origami, les autres faisait leurs exercices ou s'occupaient à droite à gauche sans trop faire de bruit.

Cette voix provenait du couloir et fit sursauter tout le monde même le prof qui fit tomber sa pipe. Tous se demandaient qui criait ainsi et surtout sur qui mais ils ne mirent pas longtemps à le savoir vu que la personne en question était une maîtresse de primaire de l'école de la Fairy Academy qui se trouvait dans le même établissement que le lycée et le collège: Elle venait de claquer la porte de la classe et rentra en fulminant traînant derrière elle deux enfants, une fille et un garçon qui étaient en CM2.

S'emporta la maîtresse qui avait déjà perdue sa patience. Lucy et Natsu soupirèrent et se levèrent en parfaite synchronisation. Ils s'avancèrent devant la pauvre dame qui n'en pouvait plus. Les yeux des lycéens s'écarquillèrent en apprenant que les deux lycéens avait des mini-eux.

Ils ne savaient absolument pas ça. Grey en tomba de sa chaise, c'était la première fois qu'il voyait de la famille à son meilleur ami. Les amies de Lucy voyaient bien que cette dernière se retenait de rire. Nous étions en train de laver la classe je précise. Répliqua le frère de Lucy les mains derrières son dos. Je ne sais pas comment vous faîtes avec de tels monstres en particuliers Roméo! Sur ce, Monsieur Wakaba je vous laisse! Répondit Miss Stilz en rejoignant sa classe en claquant la porte.

Il donna son gros sac qui devait contenir au moins 1kg de cette gelée à Lucy. Cette dernière se dirigea vers la fenêtre, l'ouvrit et déversa tout le contenu de la gelée sur la tête de la maîtresse qui passait pile au bon endroit. Hurla Miss Stilz en courant rejoindre sa classe qui l'attendait dehors. Cria Lucy puis elle ferma la fenêtre et se retourna vers son petit frère, s'accroupie à sa hauteur, Tu me donneras ta recette de cette mixture qui explose en gelée.

Demanda Roméo avec un grand sourire. Quand à toi tu viens avec moi. Ils savaient qu'ils aimaient jouer à ce jeu. Mais ils ne les avaient jamais vu y jouer en vrai devant eux car entre eux ils étaient différents.

Donc il ne fallait pas qu'ils rigolent car les autres se poseraient des questions. Ils étaient excités intérieurement. Et coupez cette vilaine barbe! Trinquons mes jolis yo ho!